Allaitement ou biberon ? Quel choix en tant que maman

Vous désirez donner à votre bébé le meilleur de vous-même, le meilleur des aliments ? Vous souhaitez un corps à corps avec votre bébé ? Pourquoi ne pas tenter l’allaitement ? Mais ne perdez pas de vu qu’il faudra sevrer votre bébé par la suite … d’ici là, voici quelques conseils concernant l’allaitement.*

Allaitement

Il faut tout d’abord savoir que l’allaitement demande quelques jours, voire quelques semaines d’adaptation, pour vous comme pour votre bébé. Mais ne vous inquiétez surtout pas les sages femmes seront là à la maternité pour vous aider, vous conseiller, vous soutenir et vous informer dans cette nouvelle étape qu’est l’allaitement. C’est votre bébé, qui en tétant, stimulera votre production de lait : plus votre bébé tète, plus vous aurez de lait !
Choisissez des soutiens-gorge confortables, c’est-à-dire sans armatures. Ils vous assurent un bon maintien sans trop vous serrer. N’oubliez pas également les coussinet d’allaitement. Et le tire-lait que peut s’avérer très utile surtout quand vous avez beaucoup de lait.

Lors de votre allaitement, vous pourrez manger de tout. Cependant, écoutez votre bébé, si il a du mal à digérer, mal au ventre ou autre, pensez à diminuer certains des aliments tels que le thé, le café, le chou-fleur et les agrumes.
Le lait maternel apporte des anticorps qui renforcent ses défenses immunitaires de votre bébé. Ces anticorps l’aideront à faire  face aux infections. Votre lait sera  adapté aux besoins de votre bébé et évoluera en fonction de ses besoins.
Pour aider votre lait à sortir de votre sein, pensez à appliquer des compresses chaudes sur vos seins et à réaliser des petits massages du bout des doigts sur votre aréole pendant quelques minutes juste avant la tétée.
Pensez à utiliser un coussin d’allaitement, pour que vous et votre bébé se sentiez à l’aise lors de ce moment passé tous les deux.

 

Mais quelle est la place du papa lors de l’allaitement ?

Le père doit partager le corps de sa femme avec son bébé. Pour un homme, la période de l’allaitement marque l’entrée dans une nouvelle « ère » qui provoque chez lui des sentiments partagés : il est, d’une part, submergé par le bonheur d’accueillir son bébé à la maison et, d’autre part, il éprouve une certaine nostalgie du temps où sa femme n’était qu’à lui… Certains papas se sentent exclus, d’autres non. Le père doit surtout apprendre à « prêter », pour un temps donné, le sein de sa femme à son enfant.

Vous vivez avec votre bébé des moments exceptionnels. Pensez à préparer le sevrage.
La période de sevrage débute lorsque votre tout-petit commence à goûter des aliments en complément du lait maternel et se termine lorsqu’il ne tète plus du tout le sein.
Le sevrage doit être progressif : arrêter l’allaitement trop vite serait difficile à vivre pour votre bébé comme pour vous.  Votre transition peut prendre plusieurs jours comme quelques mois.
Le principe du sevrage est de remplacer tous les deux à trois jours une tétée par un biberon de lait artificiel. Pour ralentir la lactation, votre bébé doit prendre moins de lait. L’alternance sein/biberon permet à votre corps de s’adapter.
En général, les mamans commencent par supprimer les tétées les moins abondantes, puis celle du soir et, enfin, celle du matin.
Au fil du temps, votre organisme s’habituera et vous accepterez cette nouvelle étape. Vos seins continueront à se remplir entre les tétées. Il vous suffit d’exprimer juste assez de lait à la main ou de prendre une douche chaude pour soulager la douleur liée à la tension des seins.
Soyez patiente car la tétine ne remplacera jamais la douceur du sein et votre bébé doit s’adapter au biberon.

Comment lui faire accepter le biberon ?

Quelques tentatives seront sûrement nécessaires pour habituer votre bébé à son nouveau type d’alimentation : le biberon. Si la première fois n’est pas concluante, il n’en sera pas traumatisé pour autant. Demandez à son papa ou une autre personne de lui donner le biberon, il est difficile pour votre bébé de se voir refuser le sein dans vos bras.
En cas de refus, ne le forcez pas. Faites une pause, promenez-le dans vos bras, puis proposez-lui de nouveau le biberon. Toujours rien à faire ? Attendez un jour ou deux et tentez de nouveau.
Contente de voir bébé accepter son premier biberon, vous avez l’intention de réitérer l’expérience au repas suivant ? Faites attention, vous risquez de déchanter, vos seins engorgés pouvant être douloureux. Votre organisme doit adapter sa production de lait au rythme des tétées. Procédez progressivement.

Préparer facilement un biberon

Pour bien commencer, lavez-vous toujours les mains ainsi que votre plan de travail avant de prendre un biberon stérilisé.
Commencer par stériliser vos biberons à l’aide d’un stérilisateur, celui vous permettra d’éliminer tous les microbes à l’intérieur du biberon de votre bébé.
Versez la quantité d’eau désirée dans votre biberon stérilisé. Mettez toujours de l’eau froide avant la poudre de lait. Poser la pastille en plastique sur le col du biberon, en veillant à ne pas toucher la tétine, vissez la bague en plastique. Agitez le biberon énergiquement.
Vous pouvez faire réchauffer le biberon au bain-marie ou dans un chauffe biberon qui s’avèrera très utile en voyage. Vérifiez toujours la température du lait, sur le dos de votre main ou au creux de votre poignet, avant de donner le biberon à votre bébé.

Note importante : le contenu d’un biberon commencé et non-consommé dans la demi-heure devra être jeté.