Dopamine : tout sur l’hormone du bonheur

La dopamine est connue pour être l’hormone du bonheur. Mais que savons-nous vraiment de la dopamine ? Nous allons essayer de répondre à toutes vos questions sur l’hormone de plaisir Qu’est-ce que la dopamine et comment fonctionne-t-elle dans notre corps ? prenez note !

La dopamine est définie comme un neurotransmetteur ou messager chimique. Il est responsable de l’envoi de signaux du cerveau. Cette molécule transmet l’information d’un neurone à l’autre. La dopamine peut produire plusieurs effets dans notre cerveau. Bien que l’on pensait que cette hormone était liée au plaisir ou à ce que l’on pourrait appeler le  » liking « , on sait aujourd’hui que la dopamine est davantage associée au désir d’anticipation plus lié au  » wanting « .

La dopamine est considérée comme le centre du plaisir, car elle régule la motivation et le désir. Cela nous amène à répéter des comportements qui nous procurent des avantages ou du plaisir. Il est libéré avec des stimuli à la fois agréables et désagréables, ce qui nous pousse à nous rapprocher ou à nous rapprocher ou à les éviter si le résultat est désagréable.

Quelles sont les fonctions de la dopamine ?
La dopamine a de nombreuses fonctions différentes. C’est l’hormone responsable de sensations agréables, de notre motivation et de notre curiosité pour certaines choses. Mais le plus important, c’est qu’elle est impliquée :

la coordination du mouvement,
la prise de décision,
la réglementation de l’apprentissage, et
la mémoire.
Lorsque la dopamine est libérée dans les centres de récompense du cerveau, nous ressentons du plaisir, du bien-être et de la relaxation. Ceci est présent dans les besoins de survie de base tels que le sexe, la nourriture, la vie sociale…….

Dopamine et mémoire
La dopamine nous aide à nous souvenir de l’information. Renforce les connexions des zones liées à la mémoire. En fait, il a été démontré que l’apprentissage avec une composante émotionnelle est le plus durable, et la dopamine joue un rôle important dans ces systèmes.

La dopamine motive
Plusieurs études montrent le rôle de motivation de la dopamine. Il semble que ce neurotransmetteur non seulement nous récompense lorsque nous avons effectué une action agréable, mais agit aussi pour nous faire la répéter encore et encore. La dopamine est déchargée pour accomplir quelque chose de bien et éviter quelque chose de mal. Le manque de dopamine dans de nombreuses maladies se traduit par des symptômes tels que le manque de motivation.

Les effets de la dopamine sur notre personnalité
L’un des traits de personnalité qui définit le plus chacun de nous est notre niveau d’introversion ou d’extraversion. L’extraversion a deux composantes principales : le goût de l’interaction sociale et l’impulsivité. Cette caractéristique est très dépendante de la dopamine. Si vous êtes un extraverti, vous n’êtes pas à court de dopamine.

Que faire si je manque ou si j’ai trop de dopamine ?
Lorsque nous manquons de dopamine, nous pouvons nous sentir angoissés, démotivés, démotivés, ennuyés ou déprimés. Il est également possible que nous ressentions de l’anhédonie, qu’il nous soit difficile d’expérimenter et de jouir du plaisir. Certaines maladies qui sont caractérisées par de faibles niveaux de dopamine sont :

dépression,
phobie sociale,
TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité).
C’est pourquoi les traitements habituellement utilisés produisent des augmentations des niveaux de dopamine dans le cerveau, à des doses faibles, régulières et contrôlées, car ils peuvent créer une dépendance comme d’autres types de drogues. Plusieurs études ont associé la carence en dopamine à l’excès de poids, de sorte que les personnes ayant des concentrations de dopamine plus faibles devraient manger plus pour obtenir le même « plaisir ».

Des niveaux élevés de dopamine sont liés à des maladies mentales comme la schizophrénie et le trouble bipolaire. Dans ces troubles, les médicaments utilisés inhibent souvent l’action de la dopamine, laissant moins de temps dans l’espace entre les neurones.

Dopamine et dépendances
La dépendance implique un désir intense de quelque chose, une volonté de perdre le contrôle de son utilisation, et une implication continue, malgré les conséquences néfastes. La dépendance modifie le cerveau, modifiant la façon dont il enregistre le plaisir et corrompant le fonctionnement normal de l’apprentissage et de la motivation.

En plus d’augmenter la production de dopamine, les médicaments inhibent artificiellement sa recapture ou son élimination. Cependant, ce ne sont pas seulement les drogues qui peuvent faciliter la dépendance. De nombreux comportements agréables produisent une augmentation des niveaux de dopamine, ce qui vous rend vulnérable à la dépendance à ce comportement. Cela peut se produire, par exemple, avec la dépendance au sexe, au jeu, au magasinage, aux jeux vidéo et à la malbouffe.

L’hormone du bonheur peut-elle conduire à la dépendance ?

La dopamine a mauvaise réputation parce qu’elle est liée aux dépendances mais, malgré tout, la dopamine ne peut conduire personne à la dépendance. Par exemple, il serait difficile de devenir accro à la curiosité. Tout comme lorsque nous sommes curieux à propos de quelque chose, le cerveau libère beaucoup de dopamine. Mais le corps peut l’éliminer à un rythme constant, en gardant un équilibre. Cela dépend aussi beaucoup des caractéristiques de chaque personne et de la façon dont elle peut contrôler ses impulsions.

La dopamine sert à maintenir la motivation et à favoriser l’apprentissage. Cela nous permet aussi de tomber amoureux, d’avoir des émotions et d’apprécier quand nous voyons un coucher de soleil, ou quand nous voyons cette robe que nous aimons tant. Les petits plaisirs de la vie sont médiés par la dopamine et qui veut y renoncer ? La dopamine n’est pas une mauvaise chose, mais comme pour tout, il faut de l’équilibre. Nous ne pouvons tout simplement pas être tout le temps « en haut » de la dopamine, parce que cela mènerait à la dépendance. Cependant, la dopamine seule ne crée pas de dépendance. Ce sont les comportements compulsifs à la recherche de cette pointe de dopamine qui mènent à la dépendance. Tout est une question de volonté.

Comment augmenter votre taux de dopamine ?
D’abord, il faut éviter le stress. Le stress fait baisser les niveaux de dopamine. Il est également recommandé de respecter vos besoins de sommeil, c’est-à-dire de dormir un minimum de 7 heures par jour, idéalement 8 heures ; si vous ne dormez pas, votre taux de dopamine augmentera également, mais pas pour que vous vous sentiez bien, bien au contraire. Un autre grand allié des bons niveaux de neurotransmetteurs est l’exercice physique modéré régulier. La méditation augmente également les niveaux de dopamine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.