Implant : Avantages et inconvénients du moyen de contraception

Bien-être Implant : Avantages et inconvénients du moyen de contraception

L’implant est un moyen de contraception de plus en plus à la mode notamment chez les jeunes femmes. Cette méthode présente l’avantage d’être fiable et non prise de tête mais présente aussi quelques inconvénients à ne pas négliger. Personnellement, j’ai opté pour cette méthode il y a déjà quelques années et je vous raconte mon expérience.

L’implant, qu’est ce que c’est ?

L’implant est donc utilisé pour éviter de tomber enceinte. Bien évidemment, on ne le dira jamais assez mais un moyen de contraception de ce genre empêche simplement de devenir parent mais ne fait pas barrière contre les maladies et infections sexuellement transmissibles.

L’implant contraceptif se présente donc sous la forme d’un tout petit bâtonnet d’environ 4cm de long pour 2mm de large. Cet objet est placé directement dans le bras des jeunes femmes et va venir diffuser des hormones pour “tromper” le corps et éviter une grossesse. Par ce procédé, les hormones (similaires à celles de la pilule) sont diffusées directement dans le sang.

L’implant est ensuite efficace trois ans (hors surpoids excessif), il peut être retiré à tous moments et à son échéance, un nouvel implant peut être implanté directement. L’implant va ainsi venir supprimer l’ovulation ce qui permet de le rendre très fiable.

Les avantages de la pose d’un implant

Le principal avantage d’un implant, on ne va pas se mentir, c’est avant tout d’arrêter de prendre la pilule. La pilule est le moyen qui est proposé en premier et presque par défaut aux jeunes femmes lors de la recherche de leur premier moyen de contraception. Néanmoins, certaines ont été mises au coeur de nombreux scandales et de plus en plus de demoiselles souhaitent s’en détacher pour des aspects comme la composition ou les effets sur le corps.

Pour ma part, j’ai souhaité arrêter la pilule car c’était beaucoup trop contraignant, prendre un cachet par jour à heures fixes et sans oublier une seule fois était un parcours du combattant ! J’ai donc opté pour cette option qui me laisse tranquille pendant trois ans. Ce qui est agréable c’est en effet que l’implant ne nous gêne pas, ne nous empêche aucune activité. En plus, pour les plus stressées, on peut toujours le sentir au toucher sous la peau fine du bras ce qui rassure sur le fait qu’il est bien là.

Ce qui est également un avantage pour certaines (et qu’on se le dise c’est agréable) c’est des règles beaucoup moins fréquentes. En effet, les jeunes femmes réagissent différemment à la pose d’un implant mais les règles se font toujours plus éloignées voir totalement inexistantes !

Les inconvénients au port de l’implant

Si, comme je vous le disais, les règles sont peu fréquentes voir inexistantes ce n’est pourtant pas toujours tout rose avec un implant contraceptif. Pour ma part, les deux premières années d’implant, tout allait très bien ! Mais à partir de la deuxième année, les règles sont revenues et complètement détractées (après la consultation d’un médecin, j’ai appris que c’était un phénomène connu). En effet, tout d’abord les symptômes prémenstruels sont plus longs et plus intenses que la normal, pour ma part c’est environ 3 semaines de ventre gonflé, boutons d’acné à divers endroits du visage et ballonnements. En plus, les menstruations ne durent plus que 5 jours mais là encore environ 10 à 15 jours – mais ne sont là que tous les 3 à 6 mois.

L’autre inconvénient, pour les phobiques des aiguilles, c’est que vous avez besoin d’un médecin pour poser et retirer votre moyen de contraception. Ainsi, si un médecin traitant peut généralement poser l’implant, il faut souvent faire appel à un gynécologue plus agérit pour le retirer. Une donnée à connaître surtout si vous habitez en petite ville.

D’ailleurs, petit conseil à ce sujet, si vous êtes douillette – refusez les patchs anastésiques et privilégiez une petite piqure. En effet, de plus en plus apprécié des médecins, le patch ne désensibilise qu’en surface et pour avoir tester les deux méthodes, on sent bien le retrait de l’implant avec un simple patch.

Enfin, il faut savoir qu’un moyen de contraception est très personnel, il arrive donc parfois qu’il ne vous convienne pas. Certaines femmes ne supportent pas l’implant contraceptif, n’hésitez pas à demander conseil à votre gynécologue avant le test d’un nouveau moyen de contraception, il saura vous aiguiller dans le bon sens.