L’Organisation mondiale de la santé définit la santé comme un état de complet bien-être physique, mental et social. Quand les parents compatissent avec leur enfant, tout change. Parce qu’en étant capables de voir les choses de leur point de vue, ils collaborent activement à la santé émotionnelle des enfants.

Comment se mettre à leur place

Se mettre à leur place ne signifie pas être d’accord avec les enfants ou les laisser faire ce qu’ils veulent. En réalité, cela signifie que même s’ils ne sont pas capables d’obtenir ce qu’ils veulent, ils ont quelqu’un qui les comprend et les accepte, quoi qu’il arrive.

L’empathie est la base de l’intelligence émotionnelle. La capacité de comprendre les enfants et d’établir des liens avec eux est la base d’un rôle parental efficace, car elle influence le développement de la santé émotionnelle des enfants.

Une question de structure cérébrale

L’empathie est un événement physique contrôlé par l’isolant, une petite région de notre cortex cérébral. Les scientifiques pensent que cette île, située à droite, est l’endroit où le corps rejoint les émotions. Ce système relie le cerveau au cœur, à la peau et aux organes digestifs.

La structure du côté droit du cerveau se forme au cours des deux premières années de la vie. Le développement de l’empathie aidera l’enfant à se sentir compris et cette expérience lui apprend les formes les plus profondes de connexion des personnes qu’il utilisera dans chaque relation future.

L’importance de la santé émotionnelle

L’un des principaux facteurs de la santé mentale est la connaissance de soi. La capacité d’identifier et de gérer nos pensées, nos comportements, nos émotions, y compris nos interactions avec les autres, est un élément vital du développement humain. Et ceci est réalisé grâce à l’intelligence émotionnelle.

L’empathie est la base de l’intelligence émotionnelle. Et pour John Gottman, auteur de Raising an Emotionally Smart Child, ils sont le fondement d’une éducation parentale efficace. Elle se produit naturellement, dans le cadre d’un développement émotionnel sain, à condition que les enfants éprouvent de l’empathie avec les personnes qui s’occupent d’eux.

L’empathie parentale est un double cadeau pour votre enfant. D’une part, vous l’aidez à apprendre à gérer ses émotions. De plus, l’expérience de votre empathie vous aidera à la développer dans vos relations avec les autres. Les enfants qui ressentent l’empathie de leurs parents sont plus coopératifs pour accepter les conseils. Cela rend les choses beaucoup plus faciles.

La santé émotionnelle des enfants

Beaucoup de parents sont anxieux d’élever leurs enfants avec empathie. Comment faire ça ? Cela peut sembler compliqué, mais c’est simple. Chaque fois que vous demandez à votre enfant ” comment vous vous sentez ” ou ” il semble que vous avez eu une dure journée “, vous faites preuve d’empathie.

L’empathie est très puissante. Il vous permet de vous connecter avec votre enfant lorsque vous vous élevez au-dessus de vos propres sentiments pour voir les choses de leur point de vue. Notre reconnaissance en tant que parents permet aux enfants de reconnaître et d’accepter leurs propres sentiments.

Les êtres humains sont des créatures passionnées. Les émotions surgissent en nous constamment, elles influencent notre humeur et nos actions, mais elles disparaissent ensuite.

La reconnaissance comme facteur de libération

Si vous vous arrêtez pour penser aux émotions les plus fortes que vous avez ressenties au cours du dernier mois, imaginez à quel point les émotions de votre enfant sont fortes. Surtout si l’on considère son inexpérience et son immaturité intellectuelle.

Les enfants sont envahis chaque jour par une mer de sentiments intenses qui affectent leur santé émotionnelle. Pour cette raison, ils ont besoin que leurs parents les guident, qu’ils apprennent à gérer leurs émotions et qu’ils ne soient pas submergés par leur intensité.

La plupart du temps, lorsque les enfants et les adultes sentent que leurs émotions sont comprises et acceptées, les sentiments perdent leur charge émotionnelle et commencent à se dissiper. D’autre part, les sentiments refoulés ne s’estompent pas, ils sont piégés et cherchent une issue, généralement explosive ou nous rendant malades.

Pour être capable d’empathie avec les autres, il est très important de se connaître soi-même et de savoir comment se gérer soi-même. Plus nous sommes connectés avec nos émotions, plus nous serons capables de connaître les émotions des autres.

Lorsque nous acceptons les émotions des enfants, ils apprennent que la vie émotionnelle n’est ni dangereuse ni embarrassante ; qu’il s’agit d’un fait universel et qu’elle peut être gérée. Et le mieux, c’est qu’ils prennent conscience qu’ils ne sont pas seuls à porter le poids de leurs puissantes émotions.