LifestyleComment se débarrasser de ses troubles sexuels ?

Comment se débarrasser de ses troubles sexuels ?

Les troubles sexuels concernent les hommes et les femmes. Au cours de notre vie, chacun d’entre nous connait une période perturbée et désagréable à cause de troubles sexuels : éjaculation précoce, anéjaculation, vaginisme, douleurs, anorgasmie, etc. Voici les principaux troubles sexuels ainsi que leurs causes et leurs traitements. Nous vous proposons également des solutions naturelles pour vous aider à retrouver une sexualité épanouissante.

Troubles sexuels et solutions pour les hommes

Lorsqu’on évoque les troubles sexuels chez les hommes, on pense avant tout à l’éjaculation précoce. Néanmoins, les hommes connaissent d’autres problématiques : anéjaculation, baisse de la libido, douleurs…

L’éjaculation précoce concerne près de 25 % des hommes. Pour donner un chiffre, on estime qu’une éjaculation avant les 3 minutes du rapport sexuel est considérée comme précoce. Il convient alors de trouver des solutions. Sur internet, vous trouverez facilement un médicament pour précoce sans ordonnance qui permet de retarder l’éjaculation. Il est également possible d’avoir recours à d’autres pratiques comme le stop and go quand vous êtes au lit, ou bien des exercices de respiration pour apprendre à se contrôler.

À l’inverse, certains hommes n’éjaculent pas. Le sperme n’est pas expulsé, même si le pénis est en érection. L’homme peut toutefois ressentir un orgasme (anéjaculation orgasmique). Cette problématique eut avoir une cause physiologique (production de sperme trop faible, défaillance du mécanisme de propulsion) ou psychologique (stress, rationalisation des émotions). Il convient donc de traiter la cause primaire pour retrouver une sexualité convenable.

Troubles sexuels et solutions pour les femmes

Chez la femme, on retrouve 6 types de troubles sexuels : la sécheresse vaginale, le vaginisme, la dyspareunie, l’anorgasmie, la frigidité et la perte de sensations. Parfois, certains symptômes comme la sécheresse vaginale et la frigidité sont dus à la pilule contraceptive ou à des mycoses persistantes. Il est ainsi préférable d’en parler avec votre gynécologue pour éventuellement changer de pilule ou traiter votre microbiote.

La première chose à faire en cas de persistance d’un ou plusieurs troubles, c’est de consulter une sage-femme, un médecin généraliste ou un gynécologue pour traiter les causes physiologiques. Les troubles sexuels peuvent être transitoires ou bien persistants. Le côté psychologique et émotionnel est bien entendu très influent sur votre santé sexuelle, que vous soyez une femme ou un homme. Dans ce cas, il faudra opter pour une solution holistique, c’est-à-dire qu’il faut traiter le problème dans son ensemble. Généralement, une femme qui souffre d’une perte de libido, d’anorgasmie ou de dyspareunie de façon prolongée peut essayer de trouver une routine complète pour aller mieux : méditation, activité sportive, rééquilibrage alimentaire, etc.

Si les troubles sexuels surviennent après un choc émotionnel, il convient alors de se tourner vers un psychothérapeute ou un psychiatre qui sera en mesure de proposer les clés de la guérison sur un plan neuropsychiatrique et comportemental. Quoi qu’il en soit, il faut écouter votre corps et ne pas forcer les choses. Avec du temps et des soins adaptés, vos troubles sexuels peuvent être guéris.

Source : Shutterstock – Par Volodymyr TVERDOKHLIB

Astuces naturelles pour lutter contre les troubles sexuels

La santé est dans la nature ! Nos grands-mères et aïeux ont toujours traité certains troubles avec des méthodes naturelles. Voici quelques solutions naturelles à adopter en fonction de vos troubles sexuels :

  • Troubles de l’érection : mangez du gingembre, des pois chiches, des dattes sèches, des oléagineux, de l’ail, du curcuma, de la cannelle, de la maca, du tribulus. Soignez également votre hygiène de vie. Faites du sport régulièrement, prenez soin de vous, mangez sainement et faites de la méditation ou une autre activité pour vous aider à canaliser votre stress et à lâcher prise.
  • Éjaculation précoce : outre les médicaments à prendre ponctuellement, tout est une question de pratique. Pratiquez le stop and go ou le squeezing. Cette méthode consiste à presser le gland juste avant l’éjaculation afin de faire baisser la tension sexuelle. La stimulation visuelle ou imaginaire précipite le moment de l’éjaculation. Il ne faut pas se l’interdire, car c’est le but même de l’acte, mais il faut apprendre à maitriser son excitation graduellement.
  • Anorgasmie : chez la femme ou chez l’homme, il faut déterminer l’origine de ce trouble. Pour la femme, vous pouvez utiliser du lubrifiant, prolonger les préliminaires pour atteindre l’orgasme plus facilement. En outre, il faut trouver ses zones érogènes et apprendre à lâcher prise. Le sport et la méditation sont, encore une fois, des solutions naturelles efficaces.

 

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in La Mode C'est Vous!