Bien qu’il soit pratiquement impossible de détoxifier votre sang de l’alcool et des drogues en si peu de temps, ces facteurs peuvent peut-être vous aider. Tout est amusant jusqu’à ce que vous commenciez à ressentir les premiers dommages causés par l’alcool et les drogues.

Peut on détoxifier son sang de la drogue et alcool ?

Vous avez ri des ivrognes dans la rue qui marchaient bizarrement ou tremblaient après avoir bu, mais maintenant vous réalisez que c’est un signe que votre corps souffre d’intoxication alcoolique et vous pensez que peut-être boire 20 bières la veille n’était pas une si bonne idée après tout, puisque vos mains tremblent, votre corps est blessé et vous ne pouvez marcher. Bien sûr, cela n’arrive à personne, mais c’est plus courant qu’on ne le pense. Au bout d’un certain temps – et si nous ne sommes pas en bonne santé – les dommages causés par les toxines des médicaments et des cocktails auront des conséquences néfastes.

Si vous vous réveillez un jour et que vous vous sentez anormalement malade – et que vous pensez que vous devez nettoyer votre sang avant que la situation ne s’aggrave – suivez ces conseils et envisagez de changer vos habitudes, car si vous ne le faites pas, les dommages seront éventuellement plus difficiles à réparer.

Réhydrater

L’une des premières étapes, qui sert aussi à libérer les toxines de l’organisme, est la réhydratation. Ce n’est rien de plus que de l’eau potable (simple, sans autres ingrédients) car elle élimine les graisses, les produits chimiques et les bactéries éventuelles qui existent dans le corps. L’alcool a souvent des effets différents sur le corps, y compris la déshydratation, c’est donc une façon naturelle de se débarrasser de ces propriétés. D’un autre côté, il y a l’idée que cela fonctionne de la même façon avec la marijuana, mais ce n’est pas vrai. Les traces de THC restent habituellement dans les graisses, ce qui les rend plus difficiles à éliminer. Cela dépend beaucoup du régime alimentaire et de la routine de chaque personne. Si votre taux de graisse corporelle est faible et que vous faites habituellement de l’exercice, vous n’avez probablement pas autant de toxines ou de traces de THC dans votre corps. De même, l’élimination de la marijuana dépend de la fréquence à laquelle vous en consommez.

Changer de régime

Une grande partie des toxines contenues dans l’alcool et les drogues sont stockées en plus grande quantité si nous consommons trop de graisses saturées, de sucres et d’aliments transformés qui ne contiennent pas les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Ces éléments empêchent l’organisme de libérer des toxines et modifient le processus de digestion. Bien que certains recommanderaient de commencer un régime “jus”, c’est en fait plus dangereux car de grandes quantités de sucre peuvent s’accumuler, ce qui a pour résultat un résultat contre-productif. Il est conseillé de boire de l’eau, de manger des fruits (fraises, mûres) et des légumes (coriandre, choux de Bruxelles, asperges) en portions abondantes, des fibres, des graisses bénéfiques (comme le saumon), sans oublier une quantité considérable de protéines (viande rouge) afin de ne pas trop modifier le schéma alimentaire.

Exercice

Comme mentionné précédemment, le premier facteur pour éviter de stocker des toxines dans le sang est d’avoir une vie saine, avec une activité physique et une alimentation équilibrée. La sueur élimine tout type d’élément indésirable et prévient l’accumulation de graisses ou de sucres. L’exercice excessif n’est pas recommandé, car il peut être dangereux – surtout si vous changez de régime alimentaire – mais une quantité considérable d’activité physique aiderait à prévenir toute condition physique ou tout dommage causé par les toxines de l’alcool et des drogues.

Sauna

Le sauna est peut-être une alternative qu’il faut éviter par une hydratation constante. En fait, cela ne fait que vous aider à transpirer, ce qui libère naturellement des toxines, mais ce n’est pas aussi efficace. Elle ne sert que de mesure extrême, mais elle peut être relaxante et le faire de temps en temps aidera un peu à ne pas accumuler de propriétés négatives.

Ce n’est qu’un premier pas. Si vous voulez éviter l’intoxication alcoolique, faire de l’exercice, maintenir une bonne alimentation et réduire votre consommation, car si vous ne nettoyez pas votre sang, ses effets deviendront de plus en plus graves jusqu’à causer des dommages irréversibles. Cependant, cela n’arrive que dans les cas les plus extrêmes, mais cela ne fait jamais de mal d’avoir un système propre qui n’affecte pas nos organes ou la façon dont nous nous voyons.