DécorationComment enlever un nid d'abeilles ?

Comment enlever un nid d’abeilles ?

Parmi toutes les espèces dans la nature, les abeilles ont une utilité particulière. Dans des essaims, elles participent à la pollinisation des plantes et sont essentielles à l’environnement. Seulement, elles mènent la vie dure. Les pratiques agricoles intensives ainsi que l’usage de pesticides nocifs pour les apidés ont largement atteint les espèces. De plus, le changement climatique se charge de diminuer fortement les populations de cet animal. Il est tout de même possible de se retrouver avec un essaim d’abeilles chez soi.

Quelles sont les différences entre une ruche et un essaim d’abeilles ?

L’essaim forme la population d’abeilles tandis que la ruche est l’habitat composé de formes hexagonales et cylindriques dans lequel les apidés s’installent. Certaines ruches sont naturelles tandis que d’autres sont créées artificiellement. En cas de travaux liés à une ruche non désirée, vous pouvez trouver plus d’informations sur le site de Mediaseine.

Un essaim d’abeilles ou colonie est la population de spécimens habitant dans une ruche. Généralement, un essaim est composé de plus de 40000 individus pendant la période active, c’est-à-dire durant le printemps. En hiver, le nombre d’avettes peut atteindre environ 10000. Les boules imposantes qu’elles forment en plein vol, aperçu au printemps, sont l’essaim.

En termes de castes, nous pouvons dénombrer trois types d’abeilles qui composent l’essaim. Tout d’abord, la reine est la pièce maîtresse de la colonie. Tout le monde travaille pour elle et il ne peut y en avoir qu’une seule par population. C’est la seule abeille pondant des œufs. Le renouvellement de la colonie se base sur la capacité de la reine à procréer. Pendant la saison active, une reine peut pondre jusqu’à 2000 œufs par jour. 

D’autres abeilles sont définies à la naissance comme ouvrière. Il s’agit du statut majoritaire de la composition de l’essaim. Les ouvrières ont plusieurs tâches au fur et à mesure de leur vie. Elles sont d’abord nourrices et prennent soin des larves de la reine. Ensuite, elles participent à la construction et à la protection de la ruche. Enfin, elles butinent afin d’apporter du nectar et pollen à la ruche depuis l’extérieur. 

Enfin, les mâles, aussi appelés faux bourdons, ont pour unique but de féconder les reines. Ils meurent après l’accouplement et sont expulsés de la ruche une fois l’hiver arrivé. 

Quelles sont les différences entre une ruche et un essaim d'abeilles ?
Source : shutterstock.com

Déloger des abeilles de chez soi : comment s’y prendre ?

Dans l’optique où le nid est dans votre maison, l’utilisation d’un encens spécifique peut permettre de faire fuir ces insectes sans les tuer. La fumée est aussi un bon répulsif si le nid se trouve dans votre jardin par exemple. 

Il existe également des produits répulsifs naturels ou industriels pouvant être vaporisés dans votre jardin. Les substances actives contenues dedans feront partir les abeilles petit à petit. 

Si vous n’arrivez pas à déloger les abeilles de votre propriété, vous pouvez également faire appel à un professionnel. En demandant à un apiculteur, celui-ci viendra chercher la ruche et son essaim afin de les déplacer en douceur dans son rucher. Cette méthode est à prioriser pour redonner une utilité à l’essaim et de ne pas tuer des animaux nécessaires dans l’écosystème. 

La dernière solution est sûrement la moins recommandée. Les abeilles étant des spécimens en voie de disparition, il est conseillé de ne pas s’en débarrasser avec la manière forte. Si jamais cela devient une obligation pour votre sécurité et qu’il n’y a pas d’autres méthodes, vous pouvez faire appel à une compagnie spécialisée et les pompiers qui délogeront les abeilles. À noter qu’il est interdit de détruire les nids sauf dans des cas extrêmes décrits dans la loi.

Comment éviter qu’elles ne reviennent ?

Évidemment, déloger les abeilles ne veut pas dire que les galères sont terminées. Il faut dès à présent utiliser des mesures de prévention afin d’éviter qu’une autre colonie ou même celle que vous venez de déloger se réinstalle à cet endroit. 

Il est aussi conseillé de ne pas laisser à l’abandon des zones de votre maison. Il existe des solutions efficaces pour donner une nouvelle vie à celles-ci comme procéder à l’aménagement des combles

Il faut impérativement nettoyer de fond en comble l’emplacement de l’ancienne ruche et reboucher les espaces qui ont été affectés par l’essaim. Si vous possédez un grenier, une grange ou bien une petite cabane, vous devriez également faire attention à traiter ces endroits qui sont souvent des lieux idéaux pour les ruches. 

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in La Mode C'est Vous!