Décoration Comment lutter contre l'humidité et la moisissure dans sa maison ?

Comment lutter contre l’humidité et la moisissure dans sa maison ?

Le taux d’humidité normal pour un logement se situe en dessous de 65% et au-dessus de 45%. Au-delà de 65%, il y a un risque que des moisissures, du salpêtre, des champignons apparaissent sur les murs de la maison. Un taux d’humidité élevé dans la maison peut également avoir des conséquences sanitaires et psychologiques sur l’occupant. Des problèmes respiratoires, des allergies et des insomnies peuvent apparaître, et l’occupant peut ressentir une température inférieure à la véritable température. La température ressentie peut être de jusqu’à -4 °C par rapport à la température réelle.

Comment savoir si une pièce est trop humide ?

Lorsque l’humidité d’une pièce est trop importante, il y a certains indices qui se manifestent – auréoles au plafond, sol suintant, atmosphère humide, fissures, papiers peints qui se décollent, odeur désagréable de renfermé, buée sur les fenêtres, moisissures sur les murs, etc. Ce sont des signaux à prendre en compte en cas de suspicion d’humidité que vous pouvez étayer grâce à un hydromètre qui permet de contrôler le taux d’humidité de l’air dans la maison. Cet appareil existe en deux versions : mécanique ou électronique. La version mécanique correspond à un cadran avec une aiguille, tandis que la version électronique correspond à un écran digital. Il vous suffira de poser l’hydromètre dans la pièce où vous suspectez un taux d’humidité anormalement élevé, et d’attendre qu’il fasse son analyse – cela peut parfois prendre du temps.

Néanmoins, si vous voulez plus de précision et comprendre d’où vient l’humidité et quelles sont ses causes pour mieux agir, le mieux est de faire réaliser un diagnostic d’humidité par un expert. Il vous conseillera sur le traitement le plus adapté pour stopper l’humidité. Certains traitements peuvent être réalisés et effectués par soi-même, mais d’autres sont plus complexes et nécessitent l’intervention d’un spécialiste.

Comment savoir si une pièce est trop humide ?
Source : shutterstock.com

Quel est le bon taux d’humidité dans une maison ?

Le bon taux d’humidité dans une maison est estimé entre 45% et 65%. En dessous de 45%, il favorise l’apparition de poussières et peut provoquer l’assèchement des muqueuses. Supérieur à 65%, il peut provoquer des allergies et des problèmes respiratoires, sans compter le développement d’acariens, de condensation, de moisissure, de salpêtre, etc. Les acariens apportés par la poussière sont susceptibles de provoquer des allergies et se glissent principalement dans les draps, les tentures, les peluches, les matelas. Les chambres sont donc particulièrement sujettes à ces parasites, d’où l’importance de donner un coup de boost à sa chambre. Faites particulièrement attention à bien y faire le ménage et à avoir une bonne ventilation.

Comment lutter contre l’humidité et la moisissure ?

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) recommande d’installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) si ce n’est pas déjà fait. C’est un système de ventilation efficace permettant le renouvellement de l’air du logement de façon contrôlée, sans trop le refroidir. Il en existe à simple flux ou à double flux avec récupération de la chaleur- à vous de voir avec un professionnel ce qui est le mieux adapté pour votre maison. Si la VMC est la plus courante, il existe d’autres systèmes de ventilation comme la Ventilation Mécanique Répartie (VMR) qui correspond à des aérateurs individuels placés dans les pièces de service. Enfin, il y a également le puits climatique qui est davantage recommandé dans les régions soumises à de grandes variations climatiques.

L’entretien de son système de ventilation est important. Il ne faut pas qu’il s’encrasse ou s’obstrue ce qui risquerait de dégrader l’air intérieur. Tous les trois ans, un nettoyage complet réalisé par un professionnel est recommandé. Vous pouvez également l’entretenir vous-même en nettoyant les volets des bouches autoréglables et hygroréglables au lave-vaisselle ou dans un bain d’eau chaude avec du liquide vaisselle. Pour cela, il faut que vous enleviez la grille frontale et défaisiez les clips de la partie amovible et lavable. Une fois lavés, séchez-les bien et repositionnez-les.

Enfin, il faut faire attention à pas perturber la circulation de l’air. Par exemple, il faut laisser libre l’espace d’un ou de deux centimètres situés entre le sol et la porte. Il faut veiller à ne pas boucher une entrée d’air ou une bouche d’extraction avec un meuble par exemple. Enfin, il ne faut jamais éteindre la VMC – elle doit fonctionner en permanence pour évacuer les polluants et l’humidité. Lorsque vous cuisinez ou vous vous douchez (deux grandes sources d’humidité), il est également recommandé de régler sa puissance au maximum.

Comment lutter contre l'humidité et la moisissure ?
Source : shutterstock.com

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in La Mode C'est Vous!