Conseils pour rendre l’éclairage de votre maison moins agressif

La nouvelle génération aime particulièrement quand la lumière est forte dans les différentes pièces de la maison. Bien que des pièces brillantes permettent d’apprécier le décor intérieur, il est préférable de ménager l’éclairage pour de nombreuses raisons. Par ailleurs, il vaudrait mieux ne pas s’exposer non plus à des lumières trop sombres au risque de fatiguer nos yeux. Un éclairage adéquat est alors de mise pour profiter pleinement de son intérieur. Nous voyons ensemble comment rendre l’éclairage de votre maison moins agressif.

La technique la mieux adaptée…

Il est important de songer à moduler les différentes sources d’éclairage en tenant compte de chaque pièce ainsi que de son activité. Il faudra dans ce cas savoir avec précision pour quel type d’éclairage opter et à quelle pièce convient-elle le plus. Ainsi, pour faire de la lecture, un éclairage direct est ce qui est le plus conseillé. Toutefois, il faut veiller à ce que la lumière de la lampe ne soit pas trop agressive au risque de créer des dommages. La maîtrise de certains paramètres clés permet convenablement d’éclairer sa maison. Il est à cet effet important de bien connaître l’éclairement et de savoir comment bien l’adapter à ses besoins. L’éclairement n’est en réalité rien d’autre que la quantité de lumière que reçoit une certaine surface.

Il est généralement calculé en lux. Ce dernier représente l’unité destinée à la mesure de la luminosité que perçoit l’œil. Ainsi, un éclairement de 300 lux est en principe suffisant pour bien éclairer un salon. Il est également adéquat pour faire de la lecture sans pour autant exposer vos yeux à un éclairage déséquilibré. Un autre élément à prendre en compte dans le système d’éclairage est la température de couleur. On l’exprime en principe en kelvins, c’est elle qui permet de distinguer une lumière chaude d’une lumière froide. Maîtriser les précédents paramètres requiert un choix judicieux des ampoules ainsi que de l’emballage. Précisons que le choix du type de luminaires ou des abat-jours s’avère tout aussi important.

Astuces pour un éclairage adéquat

Il est beaucoup plus aisé de rendre l’éclairage de la maison moins agressif de façon théorique. En pratique, 4 aspects fondamentaux doivent être respectés afin d’en arriver au résultat escompté. Le premier concerne les sources lumineuses qu’on conseille de multiplier. En effet, disposer de nombreux luminaires compte tenu de leur fonction donne un résultat exceptionnel. Une seule source de lumière a souvent tendance à écraser l’espace en entier. Par contre, la multiplication de luminaires permet de créer une ambiance plus cosy. Il est par ailleurs important de savoir comment utiliser les éclairages directs et ceux indirects. À cet effet, un éclairage est dit indirect quand sa source est parfaitement dissimulée. Ce type d’éclairage est idéal en ce sens qu’il n’est, non seulement pas agressif, mais est généralement source de lumière douce.

Une autre particularité de l’éclairage indirect est qu’il permet de modifier l’apparence d’une pièce en la faisant paraître plus grande ou plus petite. Quant à l’éclairage direct, c’est celui qui est souvent tourné vers une zone bien déterminée. Le but de ce type d’éclairage est de pouvoir illuminer un endroit où on compte exercer une activité. Ensuite, il serait judicieux d’effectuer des touches de lumière afin de mettre en évidence un objet au choix ou une partie de la pièce. Le dernier aspect concerne les objets luminescents. Ainsi, penser à insérer des pots, des guirlandes, des animaux ou encore des boules luminescentes pourrait favorablement changer la donne de l’éclairage. En effet, ces différents objets vous permettent non pas d’éclairer, mais d’utiliser la lumière comme décoration.

Conseils utiles pour chaque pièce

L’éclairage d’une maison se fait en fonction des différentes pièces qui s’y trouvent notamment en fonction des besoins spécifiques de celles-ci. Nous commençons alors par le salon et les séjours qui représentent probablement l’espace dont l’éclairage est le plus délicat. Ceci généralement à cause des dimensions et des usages réservés à ces pièces. Afin de réussir l’éclairage au salon comme dans le séjour, il est préférable de procéder par zone. Cette façon de faire a le mérite de permettre l’adaptation du type d’éclairage à l’activité adéquate. Vous pouvez, par exemple, penser à des lampes scandinaves très design qui apporteront quelque chose à votre intérieur. Des LED bien placés dans le plafond ou encore des spots halogènes feraient également convenablement l’affaire. Par ailleurs, l’éclairage de la chambre doit favoriser la détente, le repos, mais aussi la sensualité.

Pour ce faire, il faut que ce dernier soit tamisé sans oublier qu’il faudra peut-être lire dans cette pièce. Voilà pourquoi la multiplication de sources lumineuses est également indispensable dans votre chambre. L’objectif est donc de recourir au minimum à l’éclairage direct et opter par exemple à une lampe à poser ou à un lampadaire à pied équipé. L’éclairage de la salle de bain doit également être pris en compte et bien étudié surtout, notamment à cause des risques d’électrocution. Il est d’ailleurs préférable de contacter un spécialiste pour l’éclairage de cette pièce. Au même titre que la salle de bain, l’éclairage de la cuisine doit être effectué avec soin. Il faut donc veiller à prendre les mêmes précautions préventives afin de rendre l’éclairage de votre maison moins agressif.