Kokedama : La nouvelle tendance déco japonaise

La décoration par les plantes n’est plus forcément une nouvelle mode. À cause des nombreuses vertus de certaines plantes, leur présence dans l’intérieur est très conseillée. Une nouvelle forme de présentation des plantes, plutôt bien appréciée, s’incruste en Europe : le Kokedama ! Décrit avec une base sphérique, mais également mousseuse, cette nouvelle tendance embrasse l’Europe à grands pas.

Qu’est-ce que le Kokedama ?

Le Kokedama est le résultat d’une combinaison inédite de 3 anciennes techniques du Japon. Il s’agit entre autres de l’ikebana, du bonzaï et du nearai. C’est plus précisément une décoration végétale très utilisée au Japon. Elle se présente généralement sous forme de sphère de mousse naturelle. Bien dessinée, on se rend compte qu’il s’agit là d’une merveilleuse œuvre d’art végétale. On enveloppe soigneusement les racines de la plante à l’intérieur d’une sphère de substrat. Celle-ci est a été élaborée avec le plus grand soin et délicatement enrobée de mousses. Le Kokedama pourrait bien ravir la place des pots en terre classiques.

Qu’est-ce que le Kokedama ?

Kokedama : quelle est son utilité ?

De nombreuses personnes adoptent déjà la tendance japonaise Kokedama pour évidemment bien des raisons. Il faudrait dans un premier temps savoir que cette décoration végétale offre une facilité d’entretien. En effet, il n’y a pas grand-chose à faire pour bien prendre soin de cette petite merveille. Le plus important est de convenablement l’arroser. Pour ce faire, il faut accentuer l’arrosage au centre de la sphère. Vous pourrez vous servir d’un entonnoir et vous n’aurez à le faire qu’une à 2 fois par semaine. Par ailleurs, le Kokedama est conçu de manière qu’il respecte l’environnement. D’un point de vue écologique, c’est une des meilleures décorations végétales. Il n’a nul besoin de pots, sa sphère assure confortablement son développement pendant 2 ans. Le Kokedama peut être fait à base de n’importe quelle plante même si certaines préférences sont conseillées. Aussi, la conception de ce bijou est à la portée de quiconque le désire.

Une décoration importée du Japon

Le Kokedama qui désormais est tant apprécié en Europe doit son existence à des origines asiatiques. C’est en réalité au Japon et plus précisément dans les années 1990, que vit le jour cette sublime création. Sortie de nulle part, le Kokedama n’a pourtant pas manqué de connaître un grand succès comme en témoignent aujourd’hui de nombreuses boutiques à son effigie. Ce n’est que 6 ans en arrière que cette vieille technique japonaise a foulé le sol français. Il a tout de même fallu quelques années à la création pour se faire un nom sur le sol européen, et ce, grâce à Adrien Bénard. Il ne s’agit ni plus ni moins du spécialiste renommé du Kokedama en Europe. Ce dernier a appris lui aussi l’art de la conception de la décoration ancestrale au Japon.

La fameuse coupe de Kokedama

On est tenté de se demander par quelle alchimie a-t-on pu obtenu un résultat aussi esthétique avec de simples plantes et sans pots. En fait, tout est lié à un précieux mélange d’argile noire du Japon communément appelée Ketho, de Vermiculite et d’Akadama. Evidemment, ces différents éléments ont été utilisés dans des pourcentages adaptés afin d’obtenir le substrat situé sous la mousse à la surface. D’abord, le pain racinaire de la plante choisie est débarrassé de son ancien substrat puis on le coupe à environ un tiers de sa longueur. Ensuite, on l’enrobe avec le cocktail obtenu du mélange. Il est alors modelé et on n’a plus qu’à maintenir la mousse verte naturelle au moyen de nylon. Et voilà la coupe Kokedama est prête à séduire dans votre décoration.

Quelles plantes pour le Kokedama ?

Bien que n’importe quelle plante soit idéale pour concevoir un Kokedama, il est plus judicieux de préférer certaines en vue d’obtenir des résultats plus concrets. Ainsi, si vous désirez que votre création soit durable, les espèces de plantes avec une adaptation racinaire difficile sont plutôt à éviter. Vous aurez ainsi du mal à obtenir un Kokedama durable sur de nombreux mois avec la plante azalée. Il est alors conseillé d’opter pour des plantes offrant une bonne résistance ainsi qu’une adaptation racinaire plus facile. Les plantes sans cycle végétatif sont les mieux conseillées parce qu’elles sont persistantes. Un exemple concret est la petite fougère davallia ou même une quelconque plante tropicale comme l’asparagus ou le petit palmier chamae dorea.

Besoins identiques aux plantes en pots

Même si le Kokedama et les plantes en pots présentent quelques différences, d’un point de vue physiologique, on note pratiquement les mêmes besoins. Il s’agit entre autres de besoins en lumière sans oublier que la température ainsi que l’hygrométrie doivent convenir à la plante. Pendant que les espèces tropicales préféreront rester à l’intérieur, celles européennes n’auront aucun mal à être exposé à l’extérieur. La différence qu’on peut noter est le type d’arrosage à effectuer. Vous pouvez soit arroser l’ensemble, soit vous concentrer sur la motte. Cela mettra ainsi votre intérieur en valeur !