Beauté Coiffure L’implant capillaire : ce que vous devez savoir

L’implant capillaire : ce que vous devez savoir

Si la calvitie est héréditaire chez certaines personnes, elle peut s’expliquer par un trouble hormonal ou tout simplement par un régime alimentaire inadapté chez d’autres. Peu importe la cause de ce problème capillaire, la greffe de cheveux est une solution à privilégier. Pour en savoir plus sur la chirurgie contre la calvitie, prenez le temps de lire la suite de mon article.

La greffe de cheveux en quelques mots

La greffe de cheveux est une petite intervention chirurgicale qui consiste à prélever des cheveux sur des zones saines pour les implanter par la suite sur les parties dégarnies. Pour cela, deux techniques peuvent être utilisées : la FUT et la FUE. Afin de choisir la méthode la plus adaptée, le praticien effectue une consultation au préalable. Durant cette dernière, il vérifie certains critères qui l’aident à prendre une bonne décision.

À noter que l’implant capillaire convient aussi bien pour un homme que pour une femme. Il n’est pas douloureux, mais le praticien anesthésie souvent le patient au niveau du crâne. Et même après la chirurgie, la personne ayant subi l’intervention n’a rien à craindre si elle a respecté à la lettre les consignes du professionnel. 

En ce qui concerne le coût de l’intervention, il varie selon plusieurs critères, y compris l’emplacement de praticien. Le tarif d’une intervention à Paris ne sera, par exemple, pas identique avec celui dans une autre ville. Le prix de la chirurgie change aussi en fonction du praticien contacté.

Les différents types de microgreffe possibles

Comme mentionné précédemment, il existe 2 techniques de microgreffe. La première est la FUT ou Follicule Unit Transposition tandis que la seconde est la FUE ou Follicular Unit Extraction.

La FUT ou la technique de la bandelette

Communément appelé méthode de la bandelette, la FUT est une technique qui est plus adaptée aux cheveux longs. Il consiste à prélever une bande entière de cuir chevelu sur la partie donneuse. Celle-ci n’a pas besoin d’être rasée. Le chirurgien implante par la suite les greffons sur les zones à traiter. À l’aide d’un bistouri, il réalise des petites fentes sur la partie concernée. Il veille à respecter l’axe naturel de la pousse des cheveux pendant la réimplantation afin d’obtenir un résultat plus naturel. 

La FUE ou la méthode par extraction

La technique de greffe FUE nécessite beaucoup plus de temps que la première. Elle convient surtout pour les cheveux courts. Les greffons sont extraits directement du crâne puis les unités folliculaires sont réimplantées tout de suite sur la partie chauve. Vu que le chirurgien use d’une pince pour effectuer le prélèvement, aucune excision n’est réalisée sur la peau. Sachez cependant que ce type d’intervention sans cicatrices requiert un savoir-faire particulier et de l’expérience, car tout se fait manuellement. Le praticien doit ainsi être suffisamment minutieux et faire preuve d’une dextérité sans pareil.

En résumé, la greffe de cheveux est la solution à privilégier si vous souffrez de calvitie. Pour obtenir le résultat souhaité, vous devez, évidemment, bien choisir le chirurgien en qui faire confiance. Pendant la consultation, celui-ci fera le nécessaire pour déterminer la méthode la plus adaptée à votre situation.

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in La Mode C'est Vous!