Bien-être Pourquoi j'ai envie de pleurer sans raison

Pourquoi j’ai envie de pleurer sans raison

Ne vous est-il jamais arrivé de vous mettre à pleurer, comme ça, sans raison dans votre lit ou devant la télévision. Un moment trop calme au cours duquel votre corps semble dire STOP, et où les larmes sont intarissables sans que vous n’aviez mal nulle part ? Ce trouble est pourtant plus courant qu’on ne le pense et n’est souvent pas si inexpliqué qu’il n’y parait au fond. Découvrez enfin pourquoi a-t-on parfois envie de pleurer sans raison.

Pleurer sans raison, comprendre pourquoi 

Lorsque l’on sent que nos yeux commencent à piquer et que notre cœur se sert sans grande raison, nous avons souvent envie de comprendre pourquoi. Loin d’être un signe de faiblesse, ce symptôme montre simplement que le corps a besoin de lâcher prise et d’extérioriser un trop plein d’émotions. Voici quelques explications sur ces crises de larmes imprévisibles.

Les facteurs extérieurs qui vous donnent envie de pleurer sans raison 

Souvent se mettre à pleurer en rentrant à la maison, dans sa voiture ou dans un endroit isolé est une preuve de la force que l’on déploie dans son quotidien. En effet, la vie n’est pas toujours facile et ne fait pas de cadeau, alors on a tendance à encaisser tout au long de la journée sans rien vouloir faire paraître pour paraître fort ou épauler un proche. Pourtant dans ce genre de situation, c’est un comportement qui ne peut pas tenir sur le long terme et notre corps a besoin d’un moment pour évacuer toute cette pression et tout ce stress qu’on lui fait endurer. 

Régulièrement ce sont les responsabilités professionnelles ou bien les relations familiales qui créent un trop plein d’émotions refoulées conduisant à des crises de larme. En effet, le surmenage intervient souvent sans que l’on s’en rende compte notamment si l’on change d’activité ou que l’on exerce une profession avec des responsabilités. Parfois aussi, c’est un contexte familial tendu à cause d’une maladie ou d’une mésentente qui peut aussi nous pousser à bout et provoquer du stress et de l’anxiété. Les larmes peuvent alors intervenir en fin de journée après une activité particulièrement stressante ou bien suite à un coup de pression (remarque incisive, mauvaise nouvelle, dispute, tâche supplémentaire…) en cours de journée, phénomène qui est difficile à gérer et souvent source de stress et d’énervement supplémentaire.

Les facteurs hormonaux

Je suis pour l’égalité des sexes, mais il n’est pas faux de constater qu’émotionnellement, les hommes et les femmes ne sont pas égaux. Ainsi, toute leur vie, les femmes doivent faire face à des variations des taux hormonaux dans leurs corps et donc se confronter à des crises de larmes ou d’énervement, sans aucune raison concrète outre celle de ne pas se sentir au top de sa forme. 

Tout d’abord, la pilule provoque des bouleversements hormonaux chaque mois, provoquant une chute d’estrogènes qui peut impacter l’humeur et provoquer des larmes à chaque contrariété. Il en va de même lors d’un changement de pilule contraceptive car les taux d’hormones présents dans chaque médicament ne sont pas les mêmes, ce qui provoque un bouleversement plus ou moins important dans le quotidien des femmes. 

pleurer sans raison hormone
Source : Omar on Unsplash

La vie d’une femme est souvent impactée tôt ou tard par l’arrivée d’un enfant. Un heureux événement qui vient bouleverser sa vie mais également son corps physiquement mais également à l’intérieur. Il n’est ainsi pas rare qu’un des symptômes de la grossesse soit une envie de pleurer sans raison, de manière plus ou moins fréquente. De la même manière, après avoir donné la vie les femmes peuvent vivre une période de baby blues provoqué par l’arrivée de l’enfant mais aussi par la chute des hormones. 

Enfin, la femme doit vivre un jour l’arrêt de ses règles au cours d’une période de ménopause souvent difficile à gérer et qui entraine parfois prise de poids, bouffées de chaleur, mal-être et pleurs sans raison.  

L’épuisement, il est temps de prendre du temps pour vous !

Lorsque l’on manque de sommeil, nos nerfs sont à vif et il est grand temps de se reposer dans tous les sens du terme. En effet, l’être humain a besoin d’entre 6h et 8h de sommeil par jour pour pouvoir se construire et reposer son corps et son esprit. Sans ce laps de temps vital, les larmes peuvent monter à la moindre remarque ou coup de pression (un enfant qui refuse de faire ses lacets, un automobiliste qui freine trop brusquement ou même la télécommande qui n’a plus de piles). Il est donc grand temps de vous octroyer du temps et du sommeil pour calmer vos nerfs. Un remède plutôt simple à mettre en place, et si c’est impossible à votre domicile, n’hésitez pas à prendre une chambre d’hôtel pour rien qu’une nuit au calme. 

Cependant, lorsque l’on parle d’épuisement, il n’y a pas seulement la fatigue physique qui rentre en compte mais également une fatigue émotionnelle provoquée par une surcharge d’émotions, de stress ou de pression. Un mal plus difficile à soigner mais pour autant pas impossible si vous parvenez à mettre votre vie (et votre cerveau) en pause, quelques heures par jour. Faites un masque de soin, lisez un livre, prenez un bain, jouez à un jeu vidéo, faites de la pâtisserie… n’importe quelle activité qui vous vide la tête, vous occupe les mains mais vous permet surtout de ne plus être malmené par votre quotidien oppressant et de prendre enfin soin de vous. 

Pleurer sans raison, les raisons médicales

Les larmes sans raisons particulières sont souvent liées à un épuisement comme je vous le disais plus haut mais si elles vous paraissent trop fréquentes et/ou trop rapprochées, elles peuvent également vous alerter sur votre état de santé, justifiant l’avis et le diagnostic d’un professionnel de la santé. En effet, parfois les crises de larmes peuvent être entrainées par une fatigue trop importante, votre corps est à bout et à besoin de repos, cela vous rend donc irritable, entraine un manque de concentration et des pleurs de contrariété.

La dépression peut nous faire pleurer sans raison

Parfois, des crises de larmes à répétition font partie des symptômes permettant de diagnostiquer une dépression nerveuse. La dépression est une maladie mentale encore trop peu connue et souvent sous-estimée qui conduit une personne à ne plus se sentir bien du tout dans son quotidien. La dépression révèle un malêtre profond, installé durablement qui conduit à une absence de sentiment agréable, ne plus avoir envie de rien faire (manger, jouer, regarder la télévision, sortir, travailler). Une personne dépressive est ainsi vidée de toute volonté parfois même de s’alimenter, tandis qu’elle ressent beaucoup d’émotions négatives, conduisant à des larmes sans véritable raison ou justification.

La dépression ne doit donc pas être prise à la légère, mais surtout elle nécessite un véritable diagnostic médical pour une prise en charge correcte et proportionnée du patient. Ainsi si vous ou un proche vous sentez touché par un symptôme pouvant rappeler ceux de la dépression, il faut tout de suite prendre contact avec un psychologue ou votre médecin traitant pour savoir si vous êtes réellement dans ce cas de figure et trouver un traitement adapté. 

Combattre les crises de larmes

Lorsque l’on traverse une crise de ce genre, il est souvent bon de se laisser aller pour évacuer et repartir sur le bon pied. Un exercice difficile mais salvateur qui permet souvent de reprendre le contrôle de ses émotions par la suite mais aussi de se libérer de ce poids qui vous empêche d’avancer. En effet, il faut aller mal pour aller mieux, toucher le fond pour mieux rebondir. Cependant, ce n’est pas toujours une bonne solution surtout lorsque les crises sont très intenses et / ou très rapprochées. Voici quelques solutions à tester pendant une crise ou quand vous sentez que l’impact n’est pas très loin. 

Les exercices de respirations

La respiration est une méthode douce pour se détendre en profondeur et se régénérer. En effet, une pratique régulière d’exercices de respiration abdominale vous permet de rassembler vos idées mais surtout de vous détendre, diminue les insomnies et nuits agitées, réduire le stress, les crises d’angoisses et de larmes. 

Des exercices sont à la portée de tous, et facilement réalisables partout, où que vous soyez tant que vous pouvez vous retrouver dans un endroit calme. L’idéal pour un exercice de respiration est de se trouver dans une tenue confortable et une pièce silencieuse, pas trop éclairée et seule, en effet un tel cadre vous aidera à vous vider l’esprit. Tout l’intérêt des exercices de respiration est en effet de vous vider la tête une bonne fois pour toutes, pour ne plus penser qu’à vous et votre bien-être

Une fois ce cadre mis en place, concentrez-vous sur l’air inspiré et expiré. Essayez de gonfler votre ventre et non vos poumons à chaque inspiration et n’écoutez que le bruit de l’air qui entre et sort de votre abdomen. Il faut essayer d’inspirer pendant 3 secondes par le nez puis expirer lentement (au minimum 3 secondes) par la bouche jusqu’à vider tout l’air. Répétez le mouvement plusieurs minutes, cette technique vous permettra de penser à autre chose mais va aussi réoxygéner votre corps ce qui est une source de satisfaction également. 

L’apaisement par la pratique du yoga

Pour rassembler vos idées et vous détendre, un cours de yoga (professionnel ou directement sur youtube) est également une très bonne alternative. De manière préventive ou juste après avoir vidé son esprit par des larmes, le yoga vous permettra de vous détendre profondément physiquement et mentalement. Un sport doux et adapté à toutes les femmes qui se pratique dans un environnement calme et léger, parfois avec une petite musique douce en fonds sonore pour plus de détente. 

yoga pour arrêter de pleurer sans raison
Source : Carl Barcelo on Unsplash

Cette activité vous permettra alors de vider votre tête après une grosse journée, évacuer la pression mais aussi de dépenser de l’énergie sans trop y penser en gagnant de la vitalité et de la souplesse.

Consulter un spécialiste 

Pour soigner vos crises de larmes, si celles-ci deviennent trop intenses et trop régulières, il n’y a pas de honte à faire appel à un professionnel afin de vous apporter une solution. Vous pouvez tout d’abord entrer en contact avec votre médecin traitant ou un psychologue afin de comprendre ce qu’il vous arrive et si ce symptôme caractérise une maladie. 

Cependant d’autres professionnels pourraient également vous venir en aide dans d’autres domaines, avec des méthodes plus douces comme un aromathérapeute, un spécialiste de l’acuponcture ou d’autres médecines douces pour prendre en main votre mal. D’autre part, en cas de surmenage, se rendre tout simplement chez le coiffeur ou l’esthéticienne pourrait vous accorder une pause méritée et vous permettre de prendre soin de vous tant physiquement qu’émotionnellement. 

Prenez soin de vous pour ne plus pleurer sans raison

Si vous avez de tels symptômes, votre corps vous fait peut-être aussi tout simplement un appel du pied pour vous rappeler qu’il faut prendre du temps pour vous et vous seul(e). Pourquoi ne pas vous organiser un petit weekend d’escapade ou des vacances plus longues en solitaire, avec des amis ou avec votre moitié si vous avez besoin de vous retrouver ensemble. Un moment de détente loin de la vie de tous les jours qui va vous permettre de couper avec votre quotidien, faire des activités qui changent de l’ordinaire et enfin prendre le temps de vous écouter. 

Vous pouvez également prendre un moment pour aller dans un institut de beauté pour une manucure, un brushing ou un massage. Cette activité est décontractante au possible et vous permet de voir un réel apport sur votre physique, ce qui est également très appréciable quand on ne se sent pas très bien. 

Enfin, vous pourrez vous inscrire à une activité de loisirs pour avoir un moment rien qu’à vous régulièrement en craquant notamment pour des cours de danse ou de zumba, des séances de yoga, des cours de cuisine ou de dessins mais aussi pourquoi pas carrément de la boxe pour évacuer toute la pression qui se trouve à l’intérieur de vous, en vous fatiguant ce qui aura le double avantage de vous faire passer une nuit paisible. N’oubliez pas que le maitre mot pour soigner ces crises de larmes est de vous écouter et surtout de DE-CON-NE-CTER. 

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in La Mode C'est Vous!