beauty salon, facial peeling mask with retinol and fruit acids

Le peeling du visage, vous connaissez ? Alternative pour la chirurgie esthétique, il permet de faire peau neuve sans craindre la pigmentation liée au bronzage. Pour les uns, c’est le remède miracle pour se rajeunir, et pour les autres, il sert à éclaircir cet épiderme terne qui rappelle qu’on prend de l’âge. Bien sûr, ce n’est pas la fontaine de Jouvence, mais après l’avoir essayé plus de 40 % des Françaises sont retournées chez leur dermatologue pour de nouvelles séances. Mais attention, cette médecine ne s’applique pas à tous.

Faire du peeling pour éclaircir son visage

Petit cours d’anglais pour démarrer. Peeling dérive du verbe anglais « to peel » qui signifie « peler ». Procéder à un peeling visage consiste donc à retirer des couches de peau en vue de corriger des imperfections, des acnés par exemple. Cette opération, qui se pratique dans des cabinets spécialisés ou chez un dermatologue suppose l’utilisation de produits chimiques. Quel composant domine dans la potion magique du professionnel ? L’acide glycolique.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la concentration de cet actif n’est pas figée. Elle dépend de deux variables, la sensibilité et l’épaisseur de votre peau. Selon ces critères, son taux, augmenté progressivement lors des séances de peeling du visage, varie entre 20 et 70 %. Mais l’objectif reste le même. D’abord, éliminer les cellules mortes sur la surface du visage – elles brouillent votre teint. Ensuite, booster le renouvellement cellulaire.

Le peeling du visage : les différents types

Il en existe trois, et les résultats ne sont pas identiques. Le premier, le peeling superficiel, propose un traitement… superficiel. Il donne du tonus à la peau de votre visage, l’éclaircit et resserre ses pores. Il supprime également les petites imperfections cutanées comme les rougeurs, les pores dilatés et les cicatrices d’acné.

Seconde formule, le peeling du visage moyen. Plus poussé que le mode superficiel, il supprime les taches sur le visage. De plus, grâce à l’acide trichloracétique employé par le médecin, cette technique lisse vos premières rides. Et elle présente un autre avantage indéniable, la production de collagène. Votre visage paraît plus frais et plus ferme. Pour découvrir de nouveaux conseils beauté, visitez le blog Laworkeuse.

Autre soin, le peeling profond. Outre le dermatologue, d’autres professionnels sont généralement sollicités pour le mettre en œuvre. Entre autres un anesthésiste et un cardiologue. Les résultats sont tangibles : peau lisse et rajeunie, pores complètement resserrés, épiderme reconstitué, etc. Mais sa réalisation invite à une réflexion profonde. En effet, vu qu’il utilise du phénol à 50 % environ, il brûle littéralement la peau (nécrose du derme).

18, 25, 35 ans… l’âge définit le type de peeling à suivre.

20, 35, 40 ou 50 ans, il n’y pas d’âge requis pour le peeling du visage. Mais les attentes diffèrent d’un patient à un autre, une personne de 22 ans ne recherchera pas les mêmes effets que celui qui a 40 ans. Par conséquent, à chaque tranche d’âge correspond une formule spécifique.

Vous avez 18 ans ? Vous devriez opter pour les soins superficiels. Les acnés disparaissent, les pores se resserrent et le visage semble plus sain et plus lisse. À 25 ans, de nouveaux défis sont à relever. Il faut se débarrasser des cellules mortes, relancer sa production de collagène et supprimer les taches brunes. Le peeling du visage superficiel pourrait ne pas suffire. Recourez plutôt au mode moyen. Même recommandation pour les personnes âgées de 35 ans et plus.

À partir de cet âge, les rides et ridules se prononcent, la peau pèle, et les imperfections cutanées apparaissent plus fortement. Contactez le praticien, vous pourrez convenir du nombre de séances à suivre. Il se définit en fonction des défauts à corriger et de votre peau.

Les profils auxquels sont déconseillés ces soins

Bien qu’il soit accessible à tous, le peeling est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes ayant des dysfonctionnements du système lymphatique. En savoir plus ? Visitez cette page. De même, si vous souffrez du diabète ou d’une insuffisance rénale, vous devriez éviter cette médecine esthétique, surtout son mode profond. Autres profils déconseillés, les personnes ayant des troubles cardiaques et les enfants, sauf cas exceptionnel.

Besoin de soins de visage low-cost comparé à la chirurgie esthétique ? Pensez peeling. Mais veillez à bien choisir votre formule, toutes ne garantissent pas les mêmes effets.