Bien-être 11 choses à savoir sur l'augmentation mammaire

11 choses à savoir sur l’augmentation mammaire

Une petite poitrine, des seins tubéreux ou asymétriques… autant de morphologies de seins qui peuvent complexer et emmener à penser à avoir recours à de la chirurgie esthétique. Vous faites partie de cette catégorie de femmes que la nature n’a pas dotées d’une poitrine généreuse ? Vous êtes tentée de recourir à une augmentation mammaire ? Vous avez décidé de passer le cap ? Voici 11 choses que vous devriez savoir au préalable sur cette intervention.

Le choix du chirurgien

Chirurgie esthétique la plus pratiquée dans le monde après la liposuccion, l’augmentation mammaire est une opération qui consiste à augmenter la taille de seins estimés petits. La technique par implants et le lipomodelage sont les deux méthodes utilisées pour y arriver. En dehors du paramètre esthétique connu de tous, cette intervention peut également être effectuée à visée réparatrice. C’est souvent le cas pour l’hypotrophie mammaire, les malformations mammaires (seins asymétriques, seins tubéreux…) ou la ptose mammaire (seins tombants). Dans ce dernier cas, un lifting des seins y est associé.

Comme toute opération chirurgicale, l’augmentation mammaire n’est pas anodine. Il est donc important de choisir l’établissement et le chirurgien qui se chargera de l’intervention avec une grande attention. La renommée de la structure médicale et les compétences du chirurgien sont les premières choses qu’il faut vérifier.

Discutez du déroulé de l’intervention avec les différents professionnels sélectionnés permet déjà de se faire une idée. Vous reconnaîtrez un bon chirurgien à sa manière de vous rassurer, à la pertinence des informations et des réponses qu’il vous donne. Tenez également compte des avis des patients ayant déjà subi cette opération ainsi que des photos de précédentes interventions pour faire votre choix.

augmentation mammaire par implants

Le meilleur lieu où se faire opérer

Si l’Europe et l’Amérique étaient autrefois les destinations les plus plébiscitées, aujourd’hui, la Tunisie est l’eldorado de la chirurgie esthétique sous toutes ses formes. Véritable pays de tourisme médical, elle dispose des meilleurs chirurgiens et d’un plateau technique à la pointe de la technologie. Des soins de qualité à moindre coût et dans un cadre idyllique y sont garantis.

Grâce aux formules all-inclusive, vous bénéficiez d’un tarif tout-en-un. Elles prennent en charge le voyage (aller-retour), l’opération, les suites opératoires et la nuitée à l’hôtel. Consultez les meilleures agences en ligne pour la prise en charge de votre opération. Demandez un devis gratuit et comparez les tarifs.

La taille idéale d’implant mammaire

La taille des implants est décidée avec le chirurgien. La morphologie, la largeur de la base de la poitrine, la qualité de la peau et le résultat escompté sont des données qui influencent le choix de la taille du bonnet. Il est donc effectué en fonction de votre silhouette et de vos attentes.

Deux types d’implants sont utilisés. Les implants en silicone qui sont les plus populaires et ceux en solution saline. Les premiers sont appropriés pour un rendu plus ou moins naturel, mais présentent plus de complications. Les implants en solution saline, quant à eux, laissent moins de cicatrices. Toutefois, l’apparence des seins n’est pas ce qu’il y a de plus naturel.

Le déroulement de l’intervention

L’opération dure en moyenne 1h30 et nécessite une nuit sous surveillance pendant au moins 24 h. Le chirurgien dispose de trois parties pour pratiquer l’incision :

  • sous l’aréole,
  • au niveau du sillon sous-mammaire,
  • dans le creux des aisselles.

C’est cette incision qui lui permettra de placer les implants sous la glande mammaire, devant ou derrière le muscle pectoral. Ces options sont discutées avec vous bien avant la programmation de l’intervention. La technique d’insertion des prothèses sous la glande mammaire et derrière le muscle pectoral convient à toutes les femmes, quelle que soit leur morphologie. Placé devant le muscle pectoral, l’implant donne un beau décolleté aux femmes qui possèdent une carrure musclée.

Avec cette méthode, les douleurs en postopératoires sont moindres. Aux femmes menues, on recommande particulièrement de placer les implants derrière le muscle. L’opération terminée, deux petits tuyaux sont placés pour drainer le sang en plus du pansement. À la sortie, il faudra porter durant un mois entier, un soutien-gorge de contention.

L’augmentation mammaire par transfert de graisse ou lipofilling

À défaut des prothèses, une greffe de graisse peut être envisagée. Le chirurgien prélève une certaine quantité de graisse sur les parties pourvues de votre corps (cuisses, ventre, hanches…) et les réinjecte dans vos seins. La graisse est soit réinjectée directement, soit débarrassée au préalable des impuretés dans une centrifugeuse.

Cette méthode nécessite quelques fois des retouches dans les cas où la greffe ne prend pas correctement. Généralement, le volume obtenu ne dépasse pas un bonnet. Par contre, le résultat est nettement plus naturel qu’avec des prothèses et la récupération plus rapide.

Les suites opératoires d’une augmentation mammaire

L’évolution de cette chirurgie est habituellement simple puisque l’intervention est réalisée par un professionnel qualifié et dans les conditions d’hygiène requises. Douleurs, œdèmes et ecchymoses sont présents les premiers jours après l’intervention. Le premier mois, les seins restent sensibles, gonflés, et peuvent avoir des tailles différentes.

La prise d’antalgiques permet de calmer la douleur. Le soutien-gorge compressif aide à mieux supporter l’inconfort. Les différents symptômes disparaissent au bout de trois semaines. Mais les seins n’acquièrent leur forme et taille définitive qu’au bout de trois, voire six mois. Les exercices et activités intenses seront arrêtés les premières semaines (port de charges lourdes, rapports sexuels, etc.). Le travail pourra être repris au bout de 7 à 10 jours et le sport au bout de 3 mois environ. Les complications sont rares, mais pas impossibles :

  • formation de coques ou de vagues,
  • fuites,
  • défaut de cicatrisation,
  • infections,
  • perte de la sensibilité des seins, etc.

suites opératoires d'une augmentation mammaire

Les cicatrices après une augmentation mammaire

Les méthodes d’intervention ainsi que les technologies ont évolué. La chirurgie mammaire est de plus en plus performante. Les incisions sont très fines et laissent de moins en moins de cicatrices. Quelle que soit la technique choisie, vous aurez des cicatrices plutôt discrètes. De manière générale, les implants en solution saline laissent moins de marques. Selon l’incision, certaines cicatrices seront plus visibles que d’autres.

Le budget à prévoir pour une chirurgie mammaire

Les tarifs dépendent de la clinique, du type de chirurgie et du type de prothèse choisi. Les prix varient en moyenne entre 2000 euros et 3000 euros. Le lipomodelage est nettement plus cher que la chirurgie par prothèse. Ces tarifs prennent en compte l’opération et le séjour à l’hôtel le plus souvent. Consultez les services offerts et demandez un devis afin de vous préparer en conséquence.

La durée de vie des prothèses

Selon les fabricants de prothèses, les implants de dernière génération ont une durée de vie illimitée. Néanmoins, il n’est pas judicieux de garder un même implant à vie. Les prothèses ne vieillissent pas, mais le corps oui. Et les seins, qu’ils soient naturels ou refaits, subissent les aléas du temps. Il est donc fort probable que vous ayez à nouveau recours à une plastie mammaire pour remplacer vos prothèses ou changer de bonnet tout simplement.

Des complications (ruptures, fuites…) ou des inconforts pourraient également vous amener à réaliser une nouvelle intervention. Rappelons qu’il est important de faire des examens réguliers notamment une imagerie par résonnance magnétique pour vérifier l’état des prothèses et des éventuelles fuites.

Les contre-indications d’une augmentation mammaire

La décision de subir une chirurgie esthétique vous revient en grande partie. Toutefois, gardez à l’esprit qu’elle ne doit pas se faire au détriment de votre santé. Si vous présentez des pathologies comme une embolie pulmonaire ou une phlébite, subir une chirurgie peut vous être préjudiciable. D’autres facteurs tels que l’obésité, une mauvaise circulation veineuse ou des troubles de la coagulation sont aussi des contre-indications à la chirurgie.

Si vous êtes tabagiques, il vous sera demandé d’arrêter de fumer un mois avant et après l’opération. Le but est de prévenir un retard de cicatrisation. Il en est de même pour les contraceptifs hormonaux qui présentent un risque thromboembolique élevé. L’idéal serait d’attendre que votre croissance mammaire s’achève avant d’envisager une telle opération. La fin de l’adolescence soit après 17 ans est la période qui convient le plus.

contre-indications d'une augmentation mammaire

Les implants mammaires et les idées reçues

L’augmentation mammaire par implant empêche d’allaiter : vrai et faux. Les femmes ayant eu recours à ce type d’intervention sont hautement exposées à des difficultés d’allaitement au sein. Elles présentent également un risque élevé de développer des mastites, des crevasses et d’autres infections. Mais ces situations concernent en grande majorité les incisions faites sur les mamelons. Bien qu’elle laisse d’infimes cicatrices, cette technique conduit le plus souvent à la section de certains conduits. Ce qui constitue un obstacle à l’allaitement.

L’augmentation mammaire est responsable du cancer du sein : Faux. À ce jour, aucune étude n’a formellement établi un lien entre augmentation mammaire et cancer du sein. Mais il est nécessaire d’être plus rigoureux dans le suivi des patientes porteuses de prothèses mammaires. Car la détection précoce des tumeurs est plus difficile et complexe dans ces cas étant donné que le tissu mammaire est caché par l’implant. Les rayons X couplés à la mammographie rendent l’examen plus efficace. Le tissu mammaire est ainsi mieux visualisé.

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in La Mode C'est Vous!