Bien-être comment bien masturber un homme : découvrez les techniques

comment bien masturber un homme : découvrez les techniques

La masturbation est parfois encore présentée à tort comme une pratique « contre-nature ». Pourtant, se masturber est normal, et même bon pour la santé. En plus, ce n’est pas toujours une pratique solitaire : on peut se masturber mutuellement, à deux, ou masturber l’autre…. Ici, on va se concentrer sur la masturbation masculine : comment bien masturber un homme ? Comment lui faire plaisir en utilisant ses mains ? Un homme maîtrise sa propre masturbation, il sait forcément mieux que vous comment il se touche et ce qui lui fait atteindre l’orgasme. Pourtant, le sexe, c’est souvent mieux à deux : vous pourriez faire découvrir à votre homme l’excitation liée à une « branlette » qu’il ne maîtrise pas totalement et lui procurer un orgasme bien plus fort que celui qu’il aurait eu seul. Suivez nos conseils ! 

Comment bien masturber un homme ? Soyez à son écoute

Ce qui suit vaut pour la masturbation d’un homme, mais aussi pour faire de bons préliminaires en général, et même pour toute relation sexuelle : il faut être à l’écoute de son partenaire. On ne dira jamais assez l’importance du respect mutuel dans le sexe et les bienfaits de l’écoute des désirs de l’autre pour atteindre une excitation et un plaisir maximum ! 

Avant d’entrer dans le détail de nos conseils plus techniques, retenez ces lignes directrices qui doivent vous guider afin de procurer du plaisir à votre compagnon. 

  • Soyez à l’écoute de ses désirs : pour branler quelqu’un, il n’y a pas une seule et unique méthode miracle. La branlette qui lui plaira dépend de vous, mais aussi de ce qu’il aime particulièrement. N’hésitez pas à vous renseigner en amont en lui posant 50 questions coquines. Une fois que vos mains sont en action, chuchotez-lui « ça te plaît ? » ou demandez-lui ce qu’il aimerait pour la suite.
  • Pensez à le regarder pendant que vous le touchez : pour exciter un homme, regardez-le quand vous lui faites une fellation ou que vous le branlez – effet garanti. Si vous êtes timide, rien ne vous oblige à soutenir son regard 100% du temps. 
  • La transition est parfaite : il faut être à l’aise pour masturber votre partenaire. On ne vous parle pas forcément d’amour (on couche avec qui on veut, tant qu’il y a du respect et un plein consentement), même si quand on est amoureux, c’est sans doute plus facile d’être en totale confiance pour branler celui qu’on aime. Pour ceux qui ne se sentent pas trop à l’aise, attention : imiter une vidéo porno en sur-jouant ce qu’on a vu (au secours !) n’est pas la solution pour se donner une contenance. Restez vous-même, ne vous forcez pas, et si vous sentez un malaise, arrêtez tout et parlez-en. Si votre compagnon est respectueux, tout se passera au mieux – sinon, on s’en va parce que personne ne mérite ça. 

Être à l’écoute de son mec/de son plan cul et de son désir, ça peut aussi passer par des stimulations à l’avance, à distance : on pense à l’envoi de sexto par exemple. 

La marche à suivre pour bien masturber un homme avec vos mains

C’est peut-être évident, mais précisons-le quand même : quand on masturbe un homme, on utilise ses mains. Si vous voulez des conseils pour utiliser votre langue, allez lire nos conseils pour une première fellation ! 

Si vous n’êtes pas à l’aise pour branler votre partenaire, on vous propose de suivre ces étapes. Pas question de devenir robotique non plus : improvisez aussi et suivez les envies de votre compagnon, ce ne sont que des conseils ! 

La prise en main

Quand vous masturbez votre homme, c’est en quelque sorte vous qui avez le pouvoir sur son désir : vous avez son pénis entre les mains, la partie la plus sensible de son anatomie. Quand on branle un homme, on fait glisser la peau autour de son pénis. Attention aux stéréotypes : on ne commence jamais à branler quelqu’un en allant très vite et très fort, prenez le temps. 

Pour commencer, vous pouvez placer une de vos mains (celle avec laquelle vous êtes à l’aise) sur sa verge et à faire des mouvements de haut en bas. Sachez que tous les hommes ne se masturbent pas de la même manière. Certains préfèrent quand c’est peu ample, centré sur le gland (l’extrémité du pénis) : dans ce cas, placez votre main au milieu de sa verge et remontez jusqu’au gland, puis redescendez, etc. D’autres préfèrent les grands mouvements : dans ce cas, vous pouvez placer votre main plus bas sur son pénis et remonter. Retenez dans tous les cas qu’en général, on ne décalotte pas totalement le gland quand on branle quelqu’un : ne prenez pas le risque de lui rompre le frein. 

Pour terminer sur la prise en main, il faut savoir que certains hommes aimeront être branlés à pleine main (vous mettez tous vos doigts autour de son pénis), d’autres trouvent plus de plaisir en se masturbant avec quelques doigts seulement. Restez à l’écoute de ce qu’il aime, mais testez : votre partenaire pourrait découvrir, avec vous, une autre manière de se branler ! Pensez aussi à changer de main.

Les zones érogènes pour alterner les caresses

La masturbation peut vite être monotone si on se concentre seulement sur le sexe. De la même manière que pour exciter une femme on ne va pas juste la doigter, on peut penser à caresser d’autres zones érogènes que le sexe masculin. Hé oui, il n’y a pas que le pénis qui excite un homme ! 

Pour maximiser le plaisir de votre partenaire et varier le rythme de la masturbation, pensez donc à toucher d’autres parties de son corps : pourquoi pas ses testicules, ses tétons, ses oreilles, ses fesses… Selon ce qui l’excite. Mais le plus grand secret, c’est de stimuler sa prostate : c’est une zone très érogène chez les hommes, et pourtant encore méconnue ! Il faut que vous et votre homme soyez à l’aise pour tenter l’expérience, mais elle est divine. Vous allez utiliser vos doigts, ou un sextoy, pour atteindre le “point P”. On vous conseille de vous couper les ongles et de vous munir de lubrifiant, et d’introduire doucement votre doigt ou le sextoy entre les fesses de votre compagnon : stimulez sa prostate de l’intérieur, avec des va-et-vient. Si vous vous laissez aller à deux, ça peut être une expérience sexuelle très intense. 

La marche à suivre pour bien masturber un homme
Source : hello-i-m-nik on Unsplash

Les vitesses et changements de rythme

Pas la peine de tenter à tout prix l’orgasme prostatique : une très bonne masturbation peut s’en passer sans souci.  Pour cela, il faut penser à changer de rythme et d’intensité lorsque vous stimulez votre moitié.  

  • Jouez sur la vitesse de vos mouvements : rien ne sert de faire des va-et-vient rapides sans arrêt. Il faut changer de rythme : alternez les mouvements plus longs et plus amples, avec des va-et-vient plus concentrés sur son gland et plus rapides. Écoutez-le et suivez son excitation : quand son orgasme monte, il ne faudra pas faiblir, mais avant cela, son excitation passe par des changements de vitesse.
  • Pensez aussi à varier l’intensité de la pression de votre main : ne serrez jamais trop fort, mais desserrez parfois votre emprise, pour mieux l’empoigner par la suite. Vous pouvez aussi prendre son sexe avec toute votre main, puis enlever quelques doigts, etc.

Comment bien masturber un homme ? Les choses à ne pas faire

Il y a quelques faux pas à éviter pour bien masturber un homme : 

  • Serrer trop fort son pénis : ce sera juste douloureux !
  • Aller trop vite : c’est prendre le risque de lui rompre le frein.
  • Adopter un même rythme : ce sera trop monotone pour votre partenaire.
  • Lui faire des reproches (parce qu’il ne bande pas assez, parce qu’il n’a pas l’air assez excité…) : cela semble évident, mais cela risque de le sortir de son excitation. Si vous avez l’impression que son pénis redevient mou, continuez un peu ou demandez-lui doucement si cela lui plaît. Arrêtez une masturbation n’est en rien un échec : il peut être fatigué, stressé, avoir envie d’autre chose… Cet acte sexuel partagé doit toujours rester un plaisir, et cela peut être l’occasion qu’il s’occupe à son tour de votre sexe !
  • Imiter ce qu’on a vu dans des pornos : c’est la pire des choses à faire. Ne vous lancez pas dans une branlette espagnole avec vos seins juste parce que vous l’avez vue faire (si vous n’êtes pas à l’aise, personne ne sera excité). Pareil pour le « dirty talk » : n’utilisez des mots cochons pour attiser son désir que si vous en avez vraiment envie.

Osez l’originalité pour bien masturber un homme

Il n’y a pas forcément besoin d’originalité pour un bon moment de sexe ; mais si vous avez envie de surprendre votre partenaire et que vous n’avez pas l’occasion de tester des lieux insolites pour faire l’amour, vous pouvez tout miser sur une masturbation mémorable. On vous conseille : 

  • De recourir à des lubrifiants : on y pense trop peu quand on masturbe son homme, pourtant un gel lubrifiant peut décupler son plaisir. Il n’est pas réservé à la sodomie !
  • De tester le toucher du périnée comme on l’évoquait plus haut.
  • De commencer à le branler avant qu’il ne soit en érection. Ça aussi, on y pense peu, et pourtant : toucher un homme qui n’a pas le pénis encore dressé, et le faire progressivement bander, ça plaît à beaucoup. Attention cependant au consentement : si votre partenaire n’a pas envie, que ce n’est pas le moment, on n’insiste pas et on laisse sa verge tranquille.
  • De le toucher à des moments insolites : quand il est au téléphone par exemple. Cela peut être très excitant !
  • De recourir à des sextoys : que ce soit pour stimuler la zone anale ou son gland, les sextoys ne sont pas réservés aux femmes.
Source : Deon Black on Unsplash

Enfin, on le rappelle pour les couples, protégez-vous avec un préservatif lors de tout rapport sexuel. Cela vaut aussi pour les fellations et même si l’on est sous pilule. Pour se passer de la capote, on fait tous les deux des tests sanguins au préalable pour vérifier l’absence d’infections sexuellement transmissibles. Le plaisir oui, mais on veille à sa santé ! 

Partager

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in La Mode C'est Vous!