J’ai (vraiment) testé le fond de teint Dior Backstage

Mode et Tendances J’ai (vraiment) testé le fond de teint Dior Backstage

Le fond de teint Dior Backstage a fait beaucoup de bruit à sa sortie. En effet, il a été vendu exclusivement en France dans un premier temps, un fait assez remarquable pour une grande marque. Je n’ai donc pas pu résister et j’ai craqué quelques semaines plus tard. Découvrez mon expérience quand à ce produit.

Les promesses du fond de teint Backstage

Le fonds de teint Dior a été lancé en assez grandes pompes. En effet, la marque avait invité de nombreuses influenceuses ainsi que des organismes de presse pour que l’on entende beaucoup parlé de ce produit révolutionnaire. Il y a quelques mois d’ailleurs une nouvelle compagne de pub s’est amorcée s’agissant de ce produit avec la sortie de nouvelles teintes et d’une base, en invitant de célèbres youtubeuses et instagrammeuses au cours d’un voyage de rêve.

Ce qui m’a attiré dans ce produit c’est ses promesses. Je ne vous le cache pas, le marketing fait souvent bien son travail et me donne envie d’acheter des produits auxquels je ne penserais pas toujours de prime abord. C’est ainsi que le fond de teint Dior est conçu pour la vie de tous les jours, pour les femmes qui aiment se maquiller mais n’en ont pas toujours vraiment le temps.

Le fond de teint Dior est donc censé s’appliquer très facilement et surtout paraître naturel tout en sublimant la peau. Une promesse qui m’a tout de suite fait rêver car ayant des journées assez longues, j’aime ne pas avoir à perdre du temps le matin dans la salle de bain tout en ayant un maquillage qui soit joli toute la journée. En plus je ne suis pas une professionnelle du maquillage et les fonds de teint très couvrants m’effraient un peu, j’aime mon naturel.

Il m’a donc semblé fait pour moi, très adapté à la cible des consommatrices françaises de surcroît qui ne se maquillent que très légèrement dans la vie de tous les jours. En plus mes youtubeuses préférées en ventaient les louanges et je dois bien avouer que cela m’a bien convaincue également.

Ce que j’ai apprécié avec le fond de teint Dior

Le fond de teint Dior Backstage a pour moi été un gros coup de cœur de prime abord et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le nombre de teintes disponibles, il est vrai que question sous tons (neutre, rose, doré…) je ne suis pas experte mais j’ai pu en tester plusieurs avant de trouver celui qui correspondait exactement à ma carnation et paraître ainsi parfaitement naturel.

Pour ce qui est de ses promesses, c’est vrai que mes imperfections ne sont pas toutes complétement camouflées quand je le pose sur mon visage mais en même temps, ce n’est pas indiqué. Quand je porte le fonds de teint Dior Backstage, j’ai vraiment un effet de voir ma peau en mieux. Je paraît totalement naturelle mais avec une bonne mine immédiate.

D’autant plus que je ne suis pas une professionnelle et le bronzer, highlighter et blush ne sont que des options pour moi au quotidien, pourtant le fond de teint ne me crée pas un effet plâtre sur le visage et je l’aime d’autant plus.

Ensuite, le produit est assez cher (nous sommes bien entendu dans le cadre d’une marque de luxe) mais pas inabordable quand on le compare à d’autres produits similaires chez Sephora. D’autant plus que les fonds de teint font souvent partie des produits les plus onéreux en termes de make up. Mais le prix est à mettre en relation avec la quantité impressionnante de produit à l’intérieur. Je ne me maquille certes pas tous les jours mais la bouteille me suit depuis plusieurs mois et n’est toujours pas terminée. C’est donc un très bon investissement si vous souhaitez trouver un fond de teint de qualité. Attention toutefois aux mauvaises surprises… J’y viens tout de suite !

Les points faibles du produit de luxe

Après quelques semaines d’utilisation j’ai pourtant remarqué un problème avec ce fond de teint. Un désagrément qui fait que je l’aime finalement de moins en moins avec le temps qui passe. En effet, mon teint s’oxyde ENORMEMENT en fin de journée. Je ne l’ai pas remarqué tout de suite, parce que je ne passe pas énormément de temps à m’observer dans le miroir mais aujourd’hui je ne vois que cela.

Au début, j’ai pensé que je m’étais finalement trompée de teinte mais pas du tout car à mon départ de la maison le matin, il n’y a aucune démarcation. Pourtant le soir quand je rentre, on voit clairement l’endroit où je cesse d’appliquer le produit : mon visage, et le début de mon cou sont assez orangés… J’ai changé ma poudre libre fixatrice mais rien n’y fait avec ou sans poudre libre et compacte, le résultat reste le même et l’oxydation est inévitable. Je sais que toutes les peaux ne sont pas les mêmes et certaines oxydent plus facilement les fonds de teint, alors le résultat ne sera pas forcément le même pour vous.

Par ailleurs, que les inconditionnelles des éponges de maquillage (type beauty blender) s’abstiennent. Le fond de teint Backstage est très liquide. Pour moi ce n’est pas dérangeant car je savais d’avance qu’il me faudrait privilégier un pinceau (une vidéo test de Sandrea me l’avait appris) mais c’est tout de même un point à avoir en tête. En effet, l’éponge aura tendance à aspirer tout le produit sans en appliquer sur votre visage. Une perte assez dommage pour un produit de ce type.