Comment une femme peut se masturber ?

Il est grand que je parle d’un tabou sur mon blog dédié aux femmes, la masturbation féminine. Il faut dire que les hommes ont une grande facilité pour assouvir des désirs sexuels tout seuls. En effet on retrouve une panoplie de sites web qui parlent de la masturbation masculine. Il est aussi très aisé à un homme de parler de masturbation avec ses amis. Il peut aussi retrouver beaucoup de sextoys disponibles pour assouvir ses désirs.

J’ai toujours eu de la gêne avec mon désir de masturbation depuis ma plus tendre enfance. Il faut dire que l’éducation que j’ai reçue de mes parents était très stricte et condamnait vraiment la masturbation. Dès le début de mon adolescence, comme la plupart des filles de cet âge, j’avais des pulsions sexuelles, mais je n’osais pas me masturber. En prenant de l’âge, lorsque j’avais à peu près 25 ans, j’ai décidé d’opérer des transformations dans ma vie.

Il est vrai que je vivais une vie de couple où j’étais comblé de plusieurs manières ainsi que sexuellement. J’ai donc ainsi pris du plaisir à la masturbation. Une idée à laquelle je n’aurais même pas songé des années auparavant. Au début j’étais tellement inquiète que je fais des recherches sur la masturbation féminine. Les résultats de mes recherches m’ont permis d’apprendre beaucoup de choses sur les orgasmes féminins.

Je souhaite donc à toutes les femmes d’atteindre le nirvana comme j’arrive à le faire. Mais pour bien se masturber, il y a plusieurs techniques, des plus simples aux plus compliquées. Aussi si vous connaissez d’autres techniques de masturbation, merci de me les indiquer en commentaire.

Se doigter en suivant une technique particulière, pas d’une manière quelconque.

Il faut préciser que le fait de se mettre des doigts dans le vagin est la première technique de masturbation expérimentée par la plupart des adolescentes. C’est une technique simple et super efficace, cependant il m’a fallu assez de temps pour maîtriser comment me servir de mes doigts pour me donner du plaisir. Tout au début, comme la plupart des gens, je mettais juste mes doigts à l’intérieur de mon vagin et je les faisais aller et venir. Je ne maîtrisais pas la façon de positionner mes doigts, ni le nombre qu’il fallait en mettre. J’avais aussi remarqué que j’avais très peu de plaisir en me masturbation, contrairement à quand j’avais une pénétration vaginale de mon copain. Il est important de savoir que le but de la masturbation n’est pas d’introduire un grand nombre de doigts dans le vagin. La plupart des hommes aussi, lorsqu’ils masturbent les femmes s’évertuent à introduire un nombre record de doigts. Pourtant il n’y a pas de corrélation entre le nombre de doigts dans le vagin et le plaisir que la femme aura. Pour ma part je suis entièrement comblée lorsqu’il y a au plus trois doigts à l’intérieur de mon vagin pas plus. Si le vagin est trop plein, il n’y a plus de réel plaisir.

Pour bien vous masturber, vous devez vous coucher calmement dans votre lit, ensuite vous pourrez mettre un peu de musique pour détendre l’atmosphère. L’important c’est de se sentir à son aise. En tout cas pour un début c’est ce qui est conseillé. Au fil du temps, si vous êtes habituée à la pratique, vous pourrez prendre plus de risques en le faisant dans des endroits inconnus. Mais pour un début, commencez par le plus facile.

Débuter en douceur, ne vous mettez pas de pression, laissez votre vagin savourer ce moment de plaisir. Lorsque vous sentez que votre sexe est prêt et qu’il s’ouvre, mettez à l’intérieur un second doigt. Commencer avec un rythme plutôt lent et doux. Ensuite remontez vos doigts dans votre sexe de façon à ce que ces derniers touchent la paroi intérieure de votre vagin. A ce niveau, si vous êtes attentive, vous aurez l’impression de toucher une paroi striée. Il s’agit de la zone du point G. Et pour un début c’est déjà un bon résultat.

Excitez cette zone en vous servant de vos doigts en maintenant vos phalanges relevées. En le faisant, vous mouillerez beaucoup et vous ressentirez un plaisir intense. C’est le moment maintenant de choisir votre propre rythme. Vous pouvez accélérer, ainsi vous pourrez peut-être atteindre l’orgasme vaginal. Le point G est une partie du vagin qui donne d’énormes plaisirs mais elle demeure une zone inconnue pour beaucoup de femmes.

Il est bien possible que vous n’atteignez pas l’orgasme lors de votre masturbation toute seule, c’est pas une raison pour abandonner. C’est même la norme car même moi, j’ai pris du temps avant de connaître l’orgasme. L’orgasme n’est pas la finalité de la masturbation. Mais sachez qu’il viendra avec le temps. Le plus important c’est de prendre du plaisir lorsque vous vous masturber avec vos doigts. En plus il n’est pas donné à toutes les femmes de connaître l’orgasme. D’autres veillent n’atteignent l’orgasme qu’en se masturbant, certaines en faisant des rapports sexuels avec leur partenaire. Pour conclure pour l’orgasme, il n’y a pas une norme.

Il faut aussi préciser qu’il existe certaines femmes qui arrivent à éjaculer en pratiquant cette technique de masturbation. En effet, il est aussi possible aux femmes d’éjaculer ! La population voit pourtant d’un mauvais œil les femmes qui éjaculent et les traitent de « femme fontaine ». Il faut noter que la majorité des femmes n’arrivent pas à éjaculer, et ce même si les sexologues clament que toutes devaient y arriver. Je suis même envieuse de celles qui arrivent à le faire car je n’y suis jamais arrivée. Donc il faut savoir que si vous éjaculez en tant que femme, c’est un phénomène tout à fait normal. Lorsque j’ai fait des recherches sur le sujet, j’ai appris que les femmes qui s’apprêtent à éjaculer ressentent une grande envie d’uriner. Mais il faut céder et vous remarquerez que c’est de la cyprine qui sort de votre sexe et non de l’urine.

Rendre le doigtage plus excitant en vous servant d’objets.

Il est vrai que le fait de se doigter est à la fois facile et efficace, cependant cela devient encore plus intéressant quand on y ajoute de la fantaisie. Laissez donc libre cours à votre imagination en insérant des objets dans votre sexe.

Vous pouvez vous servir du vibromasseur classique. Il faut dire que c’est un objet que j’apprécie beaucoup.  En plus il ne coûte pas vraiment cher, le mien je l’ai payé à 50 euros dans une boutique de sextoys. Pour un plaisir plus grand, je vous recommande de choisir un accessoire qui pourrait toucher également votre clitoris lors de la pénétration. Cela permet de doubler le plaisir.

Il se peut que vous ne connaissiez rien par rapport aux sextoys, dans ce cas je vous recommande d’aller sur ce site pour vous documenter. C’est un site qui fait un comparatif des meilleurs accessoires pour le sexe. Celle qui publie du contenu sur le site s’appelle Flora, c’est une jeune femme qui est originaire de Toulouse.

Choisir les meilleurs sextoys

Vous pouvez toujours utiliser les objets de votre environnement pour vous masturber, comme un fruit ou tout objet qui a la forme d’un sexe masculin. Cependant, faîtes attention aux objets que vous introduisez à l’intérieur de votre sexe car il est très fragile et n’est pas élastique. Il faut aussi veiller à ce que les objets que vous utilisez soient très propres pour éviter des infections. Il faut aussi vérifier que les objets ne puissent pas vous blesser. Vous pouvez donc mettre un préservatif sur l’objet pour éviter toute éventualité.

Et sachez qu’il n’y a qu’un pas entre la jouissance et le désastre. Vous devez toujours y penser malgré votre excitation.

La stimulation du clitoris manuellement

C’est la deuxième technique la plus utilisée après le doigtage. Il se peut que vous ne sachez pas où se trouve votre clitoris, ceci ne constitue pas une raison pour avoir honte. La masturbation vous permet de connaître votre corps. Pour trouver votre clitoris, il suffit de remonter au niveau de vos lèvres plus précisément à 1,5 au-dessus de votre vagin. Là vous trouverez votre clitoris. Parfois ce dernier est caché par vos lèvres. Le cas échéant vous le sentirez en écartant délicatement vos lèvres. C’est une petite masse de chair que vous sentirez immédiatement en la touchant. En vous masturbant et avec la montée de l’excitation, le clitoris gonfle et est donc facile à localiser.

Pour atteindre l’orgasme clitoridien, vous devez suivre les mêmes conseils donnés un peu plus haut. Tout d’abord assurez-vous d’être détendue et à l’aise. De même pour les mouvements de va et vient, allez-y de manière progressive en débutant en douceur. Par contre pour les mouvements, cela dépend de chaque personne, à vous de déterminer lesquels vous procurent le plus de plaisir.

Moi par contre, je préfère les petits mouvements circulaires. Je débute souvent très lentement, plus je monte la cadence et ils sont de plus en plus rapide. Depuis que je maîtrise la technique, je n’ai besoin que de quelques minutes pour jouir. Vous pouvez vous servir de lubrifiant pour rendre vos doigts plus humides. Moi je préfère me servir de ma salive, ou de la cyprine produite par mon vagin.

C’est une technique très simple qui vous permet de prendre du plaisir en jouant avec votre clitoris. Vous pouvez en pratiquant développer d’autres techniques plus avancées.

La masturbation avec un coussin

Il s’agit là d’une technique que j’apprécie beaucoup. Pour le faire, il vous suffit de vous allonger sur votre lit et de mettre un coussin entre vos jambes. Pour le choix du cousin, il est mieux de choisir un qui est propre et qui a été conçue avec une matière douce. Ensuite, agrippez-le entre vos jambes et faites de mouvements de va et vient.

Vous pouvez aussi monter sur le coussin comme si vous faisiez une positon sexuelle ‘’amazone’’. Pour bien réussir cette position il faut serrer le cousin entre vos jambes et définir le rythme grâce aux mouvements de votre bassin. Cette technique vous excitera à coup sûr, même si c’est un peu compliqué d’atteindre l’orgasme avec elle.

Se caresser avec le pommeau de douche

C’est une technique très utilisée par les femmes pour se masturber. Elle permet surtout de savourer du plaisir avec le clitoris, mais pas avec le vagin. Inutile d’essayer de mettre le pommeau dans votre sexe, car ce qui vous donne du plaisir c’est le jet d’eau émis par le pommeau. Vous pouvez commencer par vous laver, ensuite faites glisser le pommeau au niveau de votre sexe. Envoyez le jet d’eau sur votre clitoris. Jouez avec le pommeau comme vous le feriez avec votre main. Changer de rythme, accélérez ou ralentissez à votre guise. Vous pourriez aussi augmenter le débit du pommeau pour avoir des sensations plus fortes.

Personnellement, je me masturbe avec le pommeau en utilisant de l’eau chaude. Celles qui veulent m’imiter doivent veiller à limiter la température de l’eau de peur de se retrouver brûlées.